Vous êtes ici

Immaculée Conception

06 juillet 2017
Print

Jean RODHAIN, « Immaculée-Conception », Bulletin de liaison du Secours Catholique, n° 35, décembre 1949, p. 1-2.

Immaculée Conception

L'Immaculée-Conception s'est réalisée à Jérusalem dans ce pauvre logis des parents de l'Immaculée, situé contre la Piscine Probatique (celle des Miracles).

L’Immaculée-Conception a été publiée à Lourdes, dans cette grotte située à deux pas des piscines (celles des miracles aussi). Ici et là impossible de voir les malades guéris par la charité du Christ sans regarder du même coup d’œil le privilège de sa Mère.

Et au moment où tous les journaux illustrés et les vitrines des grands magasins nous présentent un Noël « adapté » à nos cerveaux moyens, un Noël gentil, un Noël enfantin, un Noël familial, un Noël social, un « Noël omnibus » pouvant servir dans les milieux les plus neutres, l'Église avec sa loyauté habituelle s’en vient gâter cette humaine diplomatie en fêtant l'Immaculée-Conception.

La fête la plus gênante qui soit. Aucune preuve scientifique. Et deux mots qui justement rappellent d’une manière provocante tout ce que le monde archilaïcisé voudrait cacher : le péché originel, cette blessure de chacun. Les suites du péché : le travail pénible. L'erreur du péché : La dépendance de l’humanité vis-à-vis du Créateur et du Rédempteur. Sa définitive situation, de peuple en écho, en exil, en peine.

L’homme qui peine, qui souffre qui agonise, passe par cette douloureuse filière depuis Adam, et toute autre explication n'est qu’un hideux escamotage. Et si une créature humaine, une seule, fut préservée du péché et de la mort par une Conception Immaculée, cette exception éclatante ne fait que nous rappeler notre rigoureuse misère commune.

Et ceci n'est pas indifférent au Secours Catholique.

Laissons à des mouvements politiques la méthode d’attirer les masses en leur promettant le paradis sur terre.

Regardons avec inquiétude certains catholiques s'imaginer conquérir la masse en escamotant le surnaturel pour promouvoir uniquement une réussite sociale terrestre qui, hélas, est de plus en plus terrestre, de moins en moins sociale, et pas du tout « réussite ».

Mais tout en mettant au premier rang la justice, et la justice sociale, avouons, convenons, proclamons, que le péché originel, même équilibré par l'Église baptisant l'humanité, reste une blessure terrible. L’histoire de l'humanité et l’histoire de chacun reste une douloureuse expérience.

Soyons francs : la veille de ce « Noël charmant » ce jeune ménage modèle se voyait claquer la porte au tout Bethléem.

Et dès le lendemain de ce « Noël familial », ce bébé adorable devra décamper en vitesse vers l'Égypte : ses gracieux parents fuient comme des voleurs pourchassés tandis que toute la vallée retentissait des cris des Innocents massacrés. C’est charmant comme début sans parler de la manière dont elle finira cette histoire…

La misère de l'histoire humaine, le Christ s’est chargé dès le premier instant de sa venue, de nous la montrer, de nous la figurer, de nous la rappeler...

Ne déguisons pas cette évangélique vérité avec des rubans, du papier rocher et de la poésie pour personnes pâles.

Ayons donc la loyauté de regarder en face la misère de l'homme misérable. C’est plus vrai. Et à la véritable lumière de Noël, cela permet de l'aimer mieux.

Bon Noël.

Abbé Jean RODHAIN

 

            P.S. Le Secrétaire Général, les Services et tout le personnel du Siège Social adressent à tous les membres des Délégations leurs vœux de joyeux Noël et de bonne année sainte 1950.

            A Noël, invité par le Vatican en tant que Secrétaire Général de l’Année Sainte, je serai à Rome à l'ouverture de la Porte Sainte.

       A la même heure nous avons demandé à Son Excellence Monseigneur de Provenchères, accompagné de Monsieur F. Nourissier, chargé de Mission au Secrétariat Général du Secours Catholique de se rendre à Bethléem. Monseigneur de Provenchères célébrera la Messe de Noël à la Crèche et distribuera la troisième tranche de Secours (plus de trois millions).

            Coïncidence émouvante : vous serez représentés au même instant à Bethléem et à Rome ; ici et là on priera pour vous.