Vous êtes ici

Lettre aux curés

15 juin 2012
Print

Jean RODHAIN, "Lettre aux curés", Brochure de la Journée Nationale 1950, np.

Dimanche 19 novembre 1950
Journée nationale du Secours Catholique.

Cher Monsieur le Curé,

J’ai été curé de campagne pendant cinq ans dans une paroisse de cent dix habitants de l’Est.

Et bien loin d’être confiné dans un lointain bureau, prisonnier d’un téléphone et d’un secrétariat parisien avec vingt circulaires par semaine, je conserve devant moi la vision d’un presbytère et d’une paroisse de campagne. Je réalise toutes vos difficultés : école libre, multiples quêtes impérées, etc... etc....

J’aurais depuis longtemps hésité sur mon travail actuel si de plus en plus nombreux les curés de paroisses ne venaient témoigner fidèlement en faveur de l’outil que nous mettons à leur disposition.

Je dis « outillage », car l’efficacité ne vient pas de ce que l’on donne, mais de l’outil qui aide à travailler.

L’Aumônerie des Prisonniers, pendant la guerre, n’a pas été utile par ses paquets envoyés, mais plutôt par l’information qu’elle donnait aux diocèses sur la vie des stalags et des camps. Information d’abord. On donne facilement dès qu’on connaît clairement une situation.

Le COMITÉ FRANCAIS de l’ANNÉE SAINTE n’a pas été utile en organisant des pèlerinages (il n’en a organisé aucun) mais plutôt en documentant depuis dix-huit mois le public sur l’ANNÉE SAINTE. Documentation d’abord.
Les Campagnes du SECOURS CATHOLIQUE sur les Vieillards ou l’Enfance malheureuse n’ont pas tant pour but de distribuer des tonnes de chocolat, mais plutôt de créer dans tout le public, et donc chez vos paroissiens, une inquiétude sur ces problèmes, une connaissance plus précise sur les misères de l’enfant malheureux. Ce n’est pas inutile. Mille preuves de la Campagne 1949-50 montrent de bons paroissiens qui ne soupçonnaient pas des misères d’enfants situés à leur porte même.

C’est un travail de vingt années qui commence. C’est un plan à longue échéance. Si peu à peu chacun comprend mieux la misère de son frère, le travail paroissial sera plus facile. Le SECOURS CATHOLIQUE aura été un outil au service de votre pastorale.

C’est pourquoi j’ose vous remercier d’avoir inscrit sur votre agenda paroissial la date du 19 Novembre prochain ; Journée Nationale de Prières et de Quête dans tous les diocèses de France.

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL :
Jean RODHAIN