Vous êtes ici

Pâques 1950 Pèlerinage de la jeunesse française à Rome pour l’année sainte

14 juin 2012
Print

Jean RODHAIN, Chemin de la Croix. Texte de Jean Lorraine, Pâques 1950. Pèlerinage de la jeunesse française à Rome pour l'année sainte. Texte pour le chemin de croix aux flambeaux vendredi saint et la veillée samedi saint, 1950. 32 p.

Pâques 1950

Pèlerinage de la jeunesse française à Rome pour l’année sainte.

Texte pour le chemin de croix aux flambeaux vendredi saint et la veillée samedi saint.

-------------------

Chemin de la Croix

pour le pèlerinage des jeunes à Rome.

Le Soir du Vendredi-Saint de l’année sainte 1950

 

Texte de JEAN LORRAINE

 

Six cortèges cheminent séparément sur le COELIUS et l'AVENTIN pendant les huit premières stations.

Ils se retrouvent et se rejoignent en face du COLISÉE pour les six dernières stations.

A chaque station, le RÉCITATIF évoque les scènes de la Passion, les LITANIES rappellent l'histoire de l'Église à Rome et l'ORAISON exprime la prière des jeunes.

La Foule reprend en chœur les invocations imprimées en caractères gras.

 

 

 

Première station

 

Récitatif.

« Pilate sortit une fois encore et dit aux Juifs : « Voici que je vous l'amène dehors pour que vous sachiez que je ne lui trouve aucun crime ». Jésus sortit donc, portant la couronne d'épines et le manteau de pourpre. Et Pilate leur dit : « Voici l'homme ». Lorsque les princes des prêtres et leurs satellites le virent, ils crièrent : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le. Car moi, je ne trouve aucun crime en lui ».

Alors Pilate prit de l'eau et se lava les mains devant le peuple en disant : « je suis innocent du sang de ce juste : c'est à vous d'en répondre. » Et tout le peuple dit : « Que son sang soit sur nous et sur nos enfants ! » Alors il leur livra Jésus pour être crucifié. »

Joa XIX 4-11.

Ainsi Pilate se déroba devant la vérité.

 

Litanies.

Psalmiste – Saint Pierre, crucifié ici, à Rome, pour le vrai Dieu.

Soliste - Saint Pierre, priez pour nous.

Foule - Saint Pierre, priez pour nous.

Ps. - Saint Paul décapité ici, à Rome, pour affirmer votre foi au Christ.

S. - Saint Paul, priez pour nous.

Foule - Saint Paul, priez pour nous.,

Ps. – Saint Léon le Grand, défenseur à Rome, de la vérité contre les hérétiques.

S. - Saint Léon, priez pour nous.

Foule - Saint Léon, priez pour nous.

Ps. – Saint Grégoire le Grand, Pape intrépide en face de l'Empire.

S. - Saint Grégoire, priez pour nous.

Foule - Saint Grégoire, priez pour nous.

Ps. – Tous les papes et pontifes de Rome.

S. - Tous les défenseurs de là vérité et de la foi.

Foule - Priez pour nous.

PS. – Faisons mémoire de tous ceux qui ont besoin de la vérité - Nos Evêques. Nos Aumôniers. Nos Dirigeants. Les autorités civiles. Les âmes qui cherchent. Les âmes qui étudient.

 

Oraison

V - Celui qui était la vraie lumière qui éclaire tout homme.

R - Et le monde ne l'a pas connu,

Créateur ineffable, qui des trésors de votre sagesse avez tiré les neufs chœurs des anges, et les avez échelonnés, dans le royaume céleste, avec un ordre admirable ; qui avez aussi disposé avec tant de grâce et de beauté les parties de l'Univers ! Vous qui êtes la vraie source de la lumière et de la sagesse, et le principe suprême d'où émane toute chose : daignez répandre sur l'obscurité de mon intelligence un rayon de votre clarté, et chassez de moi les doubles ténèbres dans lesquelles je suis né, celles du péché et celles de l'ignorance. Vous qui déliez et rendez éloquente la langue même des enfants, formez la mienne, et versez sur mes lèvres la grâce de votre bénédiction. Donnez-moi la pénétration pour comprendre, une vaste mémoire pour retenir, la méthode et la facilité pour apprendre parfaitement, la lucidité pour expliquer, et une grâce abondante pour m'exprimer. Aidez le commencement de mon travail, dirigez-en le progrès, couronnez-en la fin. Par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il.

(Saint Thomas d'Aquin.)

 

Parce, Domine, parce populo tuo,

ne in aeternum irascaris nobis.

 

 

 

 

Deuxième station

Jésus est chargé de la Croix

 

 

Récitatif.

Cette Croix est lourde. Mais ce poids n’est pas nouveau. Des poutres aussi pesantes, le Seigneur Jésus en a déjà porté à Nazareth. Des bois aussi lourds à l'épaule, le Seigneur en a souvent été chargé lorsqu'il mettait en place péniblement une charpente, avec Joseph le charpentier. C'était son métier. Cet homme de 30 ans a toujours été un charpentier.

 

Litanies.

Ps. Souvenons-nous du premier pape, saint Pierre, ce pêcheur du lac de Tibériade.

S. - Seigneur, bénissez nos métiers.

Foule - Seigneur, bénissez nos métiers.

Ps. – Souvenons-nous des Papes Lin et Calixte 1er, esclaves à Rome.

S. - Seigneur, bénissez nos travaux.

Foule - Seigneur, bénissez nos travaux.

Ps. – Souvenons-nous du Pape Sylvestre II, simple berger et du Pape Léon VIII, archiviste à Rome.

S. - Seigneur, bénissez nos travaux.

Foule - Seigneur, bénissez nos travaux.

Ps. – Souvenons-nous du Pape Jean XXI, médecin et du Pape Urbain IV, cordonnier à Rome.

S. - Seigneur, bénissez nos travaux.

Foule - Seigneur, bénissez nos travaux.

Ps. – Souvenons-nous de tous les Papes qui, ici, à Rome, ont été à la fois des docteurs, des juges et des chefs.

S. – Seigneur, bénissez nos métiers.

Foule - Seigneur, bénissez nos métiers.

 

Prions pour les responsables de nos professions, de nos syndicats. Prions pour les chômeurs. Prions pour les apprentis, pour les vieux travailleurs. Prions pour les responsables des entreprises…

 

Prière méditée.

V – Quel est donc cet homme ?

R - N'est-ce pas le Fils du Charpentier ?

 

L'ouvrier ne travaille pas avec n'importe quel outil, fût-il le plus élémentaire, mais avec son outil, celui qui est marié à sa main depuis toujours. Je pense que ce n'est pas par hasard, que le Christ a voulu être ouvrier. Il a aimé le bois dont il connaissait tous les secrets dans la familiarité d'une collaboration de vingt années. Il est né sur ce bois dans la crèche et il a voulu mourir dans l’étreinte sanglante de son ami, de son frère, le bois. De nos jours peut-être aurait-il aimé le fer comme il aima le bois, il aurait travaillé avec passion la soudure et le tour et l'ajustage, et il aurait communié par là avec cette matière qu'il connaissait si bien, dans tous ses secrets, comme il connaissait le vent, la tempête et les poissons du lac.

Quand le Christ plus tard est repassé à Nazareth, j'imagine qu'il a dû jeter un coup d'œil sur telle ou telle charpente où il avait mis davantage de lui-même, et qu'il a demandé à Jacques ou à Gédéon des nouvelles de sa charrue.

R. P. Dillard. (Suprêmes Témoignages p.41).

 

Sancta Mater, istud agas

Crucifixi fige plagas

Cordi meo valide.

Troisième station

Première chute

 

Récitatif.

Ici le Seigneur tombe. Le cheminement est interrompu. Le cortège se bouscule pour avancer. On piétine. On hésite. C'est le désordre et la chaussée est envahie autour de la victime effondrée.

 

Litanies.

Souvenons-nous de l’histoire de l’Église et de ses lents cheminements.

Foule - Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Souvenons-nous de Rome envahie par les barbares.

Foule - Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Souvenons-nous de Rome incendiée par les invasions.

Foule - Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Souvenons-nous de Rome désertée et du Vatican abandonné.

Foule - Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Souvenons-nous des chrétiens réfugiés dans les catacombes

Foule - Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Souvenons-nous que demain tout Rome peut disparaître pour un temps

Foule - Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Faisons mémoire des âmes tourmentées, des vocations incertaines, des chutes imprévues, de ceux qui succombent.

 

Oraison.

V – Seigneur, guidez nos pas.

R - Et rendez droits nos chemins.

 

Ecoutez, nous vous en prions, Seigneur, nos supplications, et disposez vos serviteurs à marcher fructueusement dans la voie du salut afin qu'au milieu des adversités du chemin et des vicissitudes de la vie, nous soyons aidés de votre secours.

Faites, nous vous en prions, Dieu Tout puissant, que votre famille marche dans le chemin du salut et que, suivant les exhortations de Jean le Précurseur, elle arrive près de celui qu'il a annoncé : Jésus-Christ, Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous en l'unité de Dieu le Saint Esprit dans les siècles des siècles, ainsi soit-il.

Rituel. (Extrait des Prières de l'Itinéraire).

 

Parce, Domine, parce populo tuo,

ne in aeternum irascaris nobis.

 

 

 

 

 

Quatrième station

Jésus rencontre sa mère

 

Récitatif.

Marie ne dit rien. Elle n'intervient pas auprès de Pilate. Elle n'intercède pas auprès de Caïphe. Elle ne proteste pas. Elle est consentante. Ce consentement date du Magnificat.

 

Litanies.

Invoquons toutes celles qui ont consenti au sacrifice. Invoquons-la pour les fiancés, pour les veuves, pour toutes les mères de famille.

 

Sainte Agnès, Martyre

Foule - Priez pour nous.

 

Sainte Cécile, Martyre

Foule - Priez pour nous.

 

Sainte Perpétue, Martyre

Foule - Priez pour nous.

 

Sainte Félicité, Martyre

Foule - Priez pour nous.

 

Sainte Blandine, Martyre,

Foule - Priez pour nous.

 

Bienheureuse Jeanne de France

Foule - Priez pour nous.

 

Oraison.

V – Souvenons-nous de la mère qui regarde son enfant

R - Souvenons-nous de l'accord qui n'est fort que lorsqu'il est profond.

 

Mère Céleste, Notre-Dame, vous qui avez donné à cette nation tant de gages insignes de votre prédilection, implorez pour elle votre divin Fils ; ramenez-la au berceau spirituel de son antique grandeur, aidez-la à recouvrer, sous la lumineuse et douce étoile de la foi et de la vie chrétienne, sa félicité passée, à s'abreuver aux sources où elle puisait jadis cette vigueur surnaturelle, faute de laquelle les plus généreux efforts demeurent fatalement stériles, ou tout au moins bien peu féconds ; aidez-la aussi, unie à tous les gens de bien des autres peuples, à s'établir ici-bas dans la justice et dans la paix, en sorte que, de l'harmonie entre la patrie de la terre et de la patrie du ciel, naisse la véritable prospérité des individus et de la société tout entière.

Regina Pacis ! Oh ! oui ! En ces jours où l'horizon est tout chargé de nuages qui assombrissent les cœurs les plus trempés et les plus confiants, soyez vraiment au milieu de ce peuple qui est vôtre la Reine de la paix ; écrasez de votre pied virginal le démon de la haine et de la discorde. Et que par vous la France, fidèle à sa vocation soutenue dans son action par la puissance de la prière, par la concorde dans la charité, par une ferme et indéfectible vigilance, exalte dans le monde le triomphe et le règne du Christ Prince de la paix, Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Ainsi soit-il !                                                                                       Sa Sainteté PIE XII

en la Cathédrale Notre-Dame de Paris 14 Juillet 1937

 

Sancta Mater, istud agas

Crucifixi fige plagas

Cordi meo valide.

Cinquième station

Simon de Cyrène

 

Récitatif.

Il cheminait comme nous ce soir. Il allait vers son jardin. Il est contraint de prêter main-forte, mais il ne comprend pas. Il aide, mais il ne verra que plus tard Celui qu'il a aidé. Il est chargé, mais sa charge lui ouvrira le cœur.

 

Litanies.

Ps. – Ici, chargés des pauvres, les diacres ont porté le poids de l’Église.

S. - Seigneur, donnez-nous la charité.

Foule - Seigneur, donnez-nous la charité.

Ps. - Ici, chargés des morts, les fossores ont porté les martyrs aux catacombes.

S. - Seigneur, donnez-nous la charité.

Foule - Seigneur, donnez-nous la charité.

Ps. - Ici, chargés des aumônes, le diacre Laurent a supporté le feu du martyre.

S. - Seigneur, donnez-nous la charité.

Foule - Seigneur, donnez-nous là charité.

 

Prions pour les égoïstes, prions pour les cœurs endurcis.

 

Oraison.

V – Simon de Cyrène a aidé le Christ accablé.

R - Et pour son secours, Simon de Cyrène fut illuminé.

Simon de Cyrène, qui avez trouvé par le service rendu le chemin le plus court vers le Seigneur, apprenez-nous que c'est en s'oubliant qu'on L'approche et en se donnant à ses frères qu'on Le trouve, Lui qui s'est donné jusqu'à la Mort de la Croix. Ainsi soit-il.

 

Parce Domine,,parce populo, tuo

ne in aeternum irascaris nobis.

 

 

 

Sixième station

Rencontre de Véronique

 

Récitatif.

Mille jeunes filles dans Jérusalem sont aux fenêtres et aux balcons. Mille filles pieuses d'Israël regardant avec pitié cette victime piétinée. Mille jeunes filles hier témoins de sa bonté et fidèles en secret à ses paroles, regardent avec amour le Christ outragé, et songent au geste à faire.

Une seule ose réaliser.

Litanies.

Ps. – Le Pape Calixte 1er (217-222) réalisa l’administration des catacombes.

S. Saint Calixte,

Foule - Priez pour nous.

Ps. - Le Pape saint Fabien (236-250) réalisa la distribution des aumônes aux pauvres.

S. - Saint Fabien,

Foule - Priez pour nous.

Ps. – Le Pape saint Sylvestre réalisa les basiliques du Vatican et du Latran et concoqua le Concile de Nicée.

S. - Saint Sylvestre,

Foule - Priez pour nous.

Ps. Le Pape saint Damase établit les inscriptions des catacombes.

S. Saint Damase,

Foule - Priez pour nous.

Ps. – Le Pape Saint Sixte III rebâtit sainte Marie Majeure et reconstruisit sainte Sabine et saint Laurent hors les murs.

S. - Saint Sixte,

Foule - Priez pour nous.

Ps. – Constructeurs d’églises, bâtisseurs d’hôpitaux, réalisateurs de gestes charitables

S. - Priez pour nous.

Foule - Priez pour nous.

 

Regardons un instant vers tous ceux qui attendent un geste de secours – Les malades, les personnes déplacées, les réfugiés de Palestine, les enfants grecs, les captifs.

 

Oraison

V – En vérité, en vérité un verre d’eau donné en mon nom ne restera pas sans récompense.

R - Le Christ, c'est le pain partagé.

 

O Dieu, qui, par vos sacrements et vos préceptes, nous renouvelez selon votre image, faites-nous avancer dans vos sentiers, afin que le don de charité que vous nous avez appris à attendre de vous, vous nous le fassiez posséder véritablement par la vertu de ces sacrifices que nous vous offrons. Nous Vous le demandons par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

(Secrète du Missel)

 

Santa Mater, istud agas

Crucifixi fige plagas

Cordi meo val de.

 

 

 

Septième station : Seconde chute

 

Récitatif.

La Croix qui retombe sur le Christ qui s'écroule, rouvre ses plaies. C'est le sang de la Passion qui s'écoule. C'est le même sang que celui de la première écorchure avec le premier outil dans l'atelier de Nazareth. Déjà il était offert. Déjà il coulait pour nous. Déjà la Trinité l'agréait. Déjà la Rédemption commençait.

 

Litanies.

Ps. – En souvenir des chrétiens condamnés aux carrières qui ont taillé les pierres de ces ruines.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. - En souvenir des architectes et des maçons qui ont bâti ces basiliques et ces églises.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. - En souvenir de saint Joseph et de tous les travailleurs du bois.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. - En souvenir de saint Paul et de tous les travailleurs du textile.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. - En souvenir de saint Matthieu et de tous les travailleurs du bureau.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. - En souvenir de saint Jean et de tous les travailleurs du livre et du journal.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. – En souvenir de Marie votre mère et de toutes les travailleuses du foyer.

S. - Ayez pitié de nous, Seigneur.

Foule - Ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Ps. – Que les titres des églises de Rome nous rappellent la place des métiers dans l’Église du Christ : Sainte Anne des palefreniers. Saint Antoine des porteurs d’eau. Saint Eloi des orfèvres. Sainte Catherine des cordiers. Saint Charles des boisseliers. Saint Nicolas des couteliers. Saint Joseph des charpentiers. Saint Eloi des forgerons. Saint Luc des peintres. Sainte Marie des boulangers. Saint Laurent des apothicaires. Sainte Marie des jardiniers.

 

Oraison.

V – Le Seigneur a souffert déjà comme charpentier.

R - Et le poids de sa croix s'est ajouté au poids de ses journées.

 

Seigneur qui, par un dispositif admirable de votre amour, avez voulu nous associer au mystère de votre Passion, faites que dans nos études, nos recherches, nos fatigues, nos travaux, nous reconnaissions avec une foi vive, la part que nous pouvons présenter à l'Offertoire du Sacrifice quotidien qui est votre Passion continuée. Ainsi soit-il.

 

Parce, Domine, parce populo tuo,

ne in aeternum irascaris nobis.

Huitième station

Jésus parle aux femmes de Jérusalem

 

 

Récitatif.

Le Seigneur leur adresse la parole.

et elles ne répondent pas.

Le Seigneur leur fait son testament.

Et elles ne répondent rien.

Interrogeons toutes les âmes qui ont cherché ici à Rome le dialogue véritable avec le Christ rencontré.

Le silence de Pierre, crucifié la tête en bas...

Le silence de Paul, dans sa dernière oraison...

Le silence des pèlerins de Rome, de saint Bernard à saint Dominique, de sainte Catherine de Sienne à sainte Thérèse de l’enfant Jésus

Le silence des catacombes avec les secrets de leurs martyrs inconnus.

 

Oraison

V – Quand tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton père.

R - Et ton Père, qui voit dans le secret, te répondra (MAT. VI.6)

 

Seigneur, qui n'avez pas trouvé de réponse dans la foule, du vendredi saint, mais qui aviez guidé la Samaritaine jusqu'au dialogue du puits de Jacob, et les apôtres jusqu'à la solitude du Thabor. Apprenez nous le prix du silence, de la solitude, et du dialogue avec Vous seul qui êtes la seule Vérité et la véritable Parole. Ainsi soit-il.

 

Sancta Mater, istud agas

Crucifixi fige palgas

Cordi meo valide.

 

 

 

Neuvième station

Jésus tombe pour la troisième fois

 

 

Récitatif.

« Montagne des Nations, Montagnes aux cimes innombrables, pourquoi regardez-vous celle-ci que Dieu a choisie pour son Habitation. »

(Es. LX VIII. 16)

 

Voici le Calvaire rassemblant les deux Testaments. Voici le lieu du rassemblement et du Sacrifice. Voici la rencontre de toutes les races.

Voici le pressoir de tous les raisins.

Voici le piédestal pour le signe de tous les temps.

Voici le lieu de la Croix.

Voici le point où tous les regards se rencontrent.

Voici le Carrefour de toutes les Nations. Il n'y a qu'un seul cortège. Et le confluent de l'Humanité est ici.

 

Litanies.

Saint Pierre, premier pape des nations. Foule - Priez pour nous.

Saint Paul, apôtre des gentils. Foule - Priez pour nous.

Invoquons les titulaires des églises de Rome

Saint Anathase des grecs. Foule - Priez pour nous.

Saint Etienne des abyssins. Foule - Priez pour nous.

Saint Antoine des portugais. Foule - Priez pour nous.

Saint Yves des bretons. Foule - Priez pour nous.

Saint Jean des florentins. Foule - Priez pour nous.

Saint Julien des belges. Foule - Priez pour nous.

Sainte Marie des allemands. Foule - Priez pour nous.

Saint Blaise des arméniens. Foule - Priez pour nous.

Saint Nicolas des lorrains. Foule - Priez pour nous.

Saint Louis des français. Foule - Priez pour nous.

Saint Claude des bourguignons. Foule - Priez pour nous.

Saint Jacques des espagnols. Foule - Priez pour nous.

Saint Jacques des lombards. Foule - Priez pour nous.

Saint Stanislas des polonais. Foule - Priez pour nous.

Saint Agathe des goths. Foule - Priez pour nous.

 

Oraison.

V - J'ai encore d'autres brebis.

R - Et il v aura un seul troupeau et un seul Pasteur. (joa X.16).

Dieu tout-puissant et éternel qui sauvez tous les hommes et ne voulez pas qu'aucun périsse, recevez favorablement les prières qu'en ce jour nous vous adressons pour tous les peuples que vous avez créés, et daignez par les mérites de la Passion de votre divin Fils les rassembler comme nous sommes ici rassemblés en son Nom.

Ainsi soit-il.

 

 

 

Dixième station

Jésus donne ses vêtements

 

 

Récitatif.

Il a donné son sang. Il a donné sa parole. Il va donner sa vie. Il donnera tout, même sa dernière tunique. Sa nudité proclame qu'Il a tout donné pour tout partager.

 

Litanies.

Tous les prophètes de l’ancienne loi.

Foule - Priez pour nous.

 

Tous les saints apôtres de Rome.

Foule - Priez pour nous.

 

Martyrs de Rome.

Foule - Priez pour nous.

 

Pontife de Rome

Foule - Priez pour nous.

 

Docteurs de Rome.

Foule - Priez pour nous.

 

Saintes vierges de Rome.

Foule - Priez pour nous.

 

Tous les saints inconnus et ignorés.

Foule - Priez pour nous.

 

Oraison.

V – Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés.

R - Et je vous soulagerai MAT. XI - 28.

 

Seigneur, qui, après avoir tout donné, avez daigné associer dans le même sacrifice les mérites de tous les saints, daignez, en ce jubilé, nous répartir, et nous partager, et nous attribuer ces indulgences qui sont le véritable trésor de notre Rédemption.

Ainsi soit-il.

 

 

Onzième station

Jésus cloué à la Croix

 

 

Récitatif.

Comme Abraham plaçant Isaac sur le bois du bûcher, voici le Fils de Dieu fixé sur la Croix.

Isaac fut épargné, le Fils de Dieu ne le sera pas. Quatre clous scellent ce signe définitif. Et c'est pour contempler ce crucifié qu'ici l'Église pour l'année sainte veut son peuple rassemblé.

 

Litanies.

Voici le bois du bûcher

Voici le bois du sacrifice.

O crux ave

Spes unica

Voici le bois méprisé

Voici le bois de la Croix

O crux ave

Spes unica

Voici l'arbre planté depuis Adam

Voici l'arbre toujours espéré

O crux ave

Spes unica

Voici l'arbre de pauvreté

Voici le bois de la Croix.

O crux ave

Spes unica

Voici le signe inséparable

Voici l'agneau immolé

O crux ave

Spes unica

Voici l'explication du Jubilé

Voici le secret de l'Indulgence

O crux ave

Spes unica

Voici l'insigne définitif

Voici la marque de chacun

O crux ave

Spes unica

Voici le signe du pardon

Voici le bois de la Croix

O crux ave

Spes unica

 

Ps. Prions pour les persécutés, pour les victimes de l’échec et de l’injustice, pour ceux qui souffrent, pour ceux qui pleurent, pour ceux qui n’en peuvent plus.

 

Oraison.

V – Le Christ s’est fait obéissant jusqu’à la mort.

R - Et jusqu'à la mort de la Croix.

 

Saint Pierre qui avez voulu être crucifié ici à Rome, la tête en bas, pour nous mieux faire comprendre le sens incomparable de la Croix dressée avec le Christ, faites-nous la grâce de savoir regarder toujours avec foi la Croix de notre insigne, la Croix du chemin, et le Crucifix de notre chambre. Ainsi soit-il.

Douzième station

Jésus meurt sur la Croix

 

Récitatif.

Au moment où le Fils de Dieu meurt, tout se déchire. Les yeux du centurion s'ouvrent tout grands. Le voile du temple s'ouvre en deux. Les rochers s'ouvrent par le milieu. La miséricorde ouvre les portes de la Rédemption. C'est la Porte Ouverte.

 

Litanies.

Prions pour les agonisants du monde entier.

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré Noé du déluge.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez tiré Abraham d'Ur en Chaldée.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré Job de ses souffrances.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs, comme vous avez délivré Isaac des mains de son père Abraham prêt à l'immoler.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez, délivré Loth de Sodome et des flammes qui la consumèrent.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré Moïse des mains du Pharaon, roi des égyptiens.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré Daniel de la fosse aux lions. Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré les trois enfants de la fournaise ardente et des mains d'un roi inique.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré Suzanne d'une fausse accusation.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme de vos serviteurs comme vous avez délivré David des mains du Roi Saül et de celles de Goliath.

Foule - Ainsi soit-il.

 

Délivrez, Seigneur, l'âme, de vos serviteurs comme vous avez délivré Saint Pierre et Saint Paul des prisons.

Foule - Ainsi soit-il.

(Rituel)

Chant. Parce Domine, parce populo tuo,

ne in aeternum irascaris nobis.

Treizième station

Jésus détaché de la Croix

 

Récitatif.

            Qui donc ose réclamer le corps du condamné ? Un certain joseph d’Arimatie.

            D'où vient-il ? Est-ce un apôtre ? Est-ce un disciple ?

            L'Evangile n'en a jamais parlé.

            Mais il ose. Il demande. Et de Pilate, il obtient le privilège de détacher et d'emporter le corps de Notre-Seigneur Jésus Christ crucifié.

            Avions-nous découvert ce Joseph d'Arimathie ?

 

Litanies.

Ps. -Derrière la silhouette de Joseph d'Arimathie, reconnaissons tous les inconnus des catacombes, tous les pèlerins de désir, tous nos frères qui nous côtoient et dont l'âme est sans prix pour le Seigneur jésus.

 

V – La charité est bonne

R - La charité est douce

 

V - La charité est patiente

R - La charité est serviable

 

V - La charité n’est pas sévère

R - La charité n’est pas égoïste

 

V - La charité n’est pas ambitieuse

R – La charité supporte tout

 

V – la charité excuse tout

R – La charité oublie tout

 

V - La charité croit tout

R - La charité espère tout

 

V - La charité souffre tout

R - La charité ne passe pas.

 

Chant : Ubis Caritas et amor. Deus ibi est.

 

 

 

Quatorzième station

Jésus au Tombeau

 

 

Récitatif.

Au milieu de ces ruines définitives et de ces tombeaux morts, voici le tombeau incomparable. Voici le tombeau du Vivant par Excellence. Voici déjà les gardiens demain éblouis. Voici les bandelettes demain inutiles. Voici la pierre qui s'ouvrira. « Il n'est plus ici. »

 

Litanies.

Ici Pierre a été crucifié la tête en bas.

Ici sur cette pierre j'ai bâti mon Eglise.

 

Ici était le Pouvoir dont dépendait Pilate.

Ici Rome commandait aux gardes du tombeau.

 

Ici Pierre a été crucifié la tête en bas.

Ici sur cette pierre j'ai bâti mon Eglise.

 

Ici sur la tombe de Pierre, le Sacrifice est célébré par le successeur de Pierre.

 

Ici le bûcher d'Abraham est remplacé par la réalité eucharistique.

Ici le successeur de Pierre immole le pain vivant.

 

Ici, la Pierre du Sépulcre est une porte qui s'ouvre.

Ici, l'Église fondée par le Crucifié revit pour le peuple rassemblé.

 

Ici, devant les tombeaux de tous les martyrs,

Les pierres elles-mêmes chantent l'Église Une, sainte, catholique et apostolique.

 

Chant du credo

 

 

 

 

 

-------------------

 

 

Veillée pour le Pèlerinage des Jeunes à Rome le soir du Samedi-Saint de l'Année Sainte 1950

 

 

Ces quelques notes t'aideront à comprendre le sens de notre veillée de Pâques. Ce n'est qu'un schéma, dégageant les idées maîtresses du jeu animé par André CRUIZIAT.

Lis-le attentivement avant notre rassemblement. Plus tard, au retour, ce texte sera pour toi le souvenir d'une Pâque inoubliable : celle de l'Année Sainte 1950.

 

La première partie de la veillée se déroulera dans la Basilique de Maxence dont les trois arches sont nettement indiquées dans la partie Est de la planche 12 du Petit Guide de Rome (page 33) où elle porte le numéro 37.

 

Les pèlerins chemineront ensuite par la Via dei Fori Imperiali, contourneront le monument de Victor Emanuel II, numéro 22, graviront l'escalier de l'Ara Coeli, numéro 23, et la veillée se poursuivra dans l'église Sainte Marie in Ara Coeli pour s'achever par la célébration de la Messe pascale.

 

 

Première partie

Basilique de Maxence

 

Nous voici rassemblés au début de cette nuit du Samedi Saint à Pâques : en l'anniversaire de cette nuit unique qui a connu la Résurrection du premier d'entre nous, Jésus-Christ, Fils de Dieu. Date extraordinaire qui a ouvert « des cieux nouveaux et une terre nouvelle » à toute l'humanité plongée dans les ténèbres depuis le premier Adam.

En cette nuit nous allons revivre le drame même de notre histoire, manifester notre jubilation de savoir l'humanité sauvée. Laissons-nous prendre par la majesté de cette nuit que Dieu a choisie pour accomplir ses œuvres les plus grandes.

« 0 nuit, ma plus belle invention, ma création auguste, entre toutes.

C'est toi qui berces toute la Création.

Dans un sommeil réparateur.

Nuit, tu es la seule qui panses les blessures

Les cœurs endoloris. Tout démanchés. Tout démembrés.

O ma fille au grand cœur, je l'ai créée la première

O ma fille étincelante et sombre, je te salue

Nuit, tu es sainte, nuit, tu es grande, nuit, tu es belle ».

Charles Péguy

                    (Porche du Mystère de la Seconde Vertu)

 

La nuit est aussi la nuit redoutable des ténèbres dans lesquelles l'humanité est plongée.

A notre pauvre mesure percevons toutes les souffrances, toutes les morts, toutes les divisions de l'humanité qui, à cette heure, devraient peser sur nous comme la pierre du tombeau.

Nuit de la haine et de la souffrance.

 

«  On se divise, chacun dans son coin, chacun guettant l'autre. ce que tu as me plaît - je le prends - et v'lan - attrape - je me revanche - je me rebique - sommation - assignation - ultimatum – bombe ».

Léon Chancerel

(Terre de France, Royaume de Marie).

 

 

Deuxième partie

Des ténèbres à la lumière vers l’Ara Coeli

 

De nuit, les Hébreux quittaient la terre d'esclavage, appelés à la lumière de la liberté. Ce souvenir est sans cesse présent à la liturgie du Samedi Saint et figure la libération dont le Baptême nous apporte l'assurance.

Notre cheminement dans la nuit a le même sens profond. Plus frappant ici où nous quittons les ruines païennes pour « monter vers la maison de Dieu ».

Prions, demandant à Dieu en cette année sainte et en cette nuit sainte, ce renouveau intérieur, ce sentiment plus vif de notre condition de Baptisé. Chantons notre joie d'hommes libres, rachetés par le Christ qui triomphe cette nuit, entraînant vers son Père l'humanité renouvelée.

 

 

 

Troisième partie :

Vers la résurrection en l’église l’Ara Coeli

 

1° L'annonce de notre libération.

« Dieu, de la Colonne de Feu où il était présent, regarda le camp des Egyptiens et dit à Moïse : « Etends la main sur la mer et les eaux se refermeront sur les Egyptiens, leurs chars et leurs cavaliers. »

« Ce jour-là, Dieu délivra Israël des Egyptiens. »

(Exode XIV, 24-36)

 

2° Et de notre résurrection.

« Ossements desséchés, écoutez la Parole de Dieu. Le Seigneur dit à ces os « Voici que je vais réintroduire en vous l'Esprit, et vous vivrez ».

(Ezéchiel XXXVII 1-14)

 

3° La mort et la Résurrection du Christ.

« Un ange dit aux Femmes : « Ne soyez pas dans la stupeur !, vous cherchez Jésus de Nazareth.. le Crucifié, Il est ressuscité et Il n'est pas ici. »

(Mathieu XXVIII 5-6)

 

4° Le Sacrement de notre résurrection : le Baptême.

« Je répandrai sur vous une eau pure. Vous serez purifiés de toutes vos souillures, je vous purifierai de toutes vos idoles ».

« Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai un Esprit nouveau au milieu de vous ».

(Ezéchiel XXX VI)

5° La résurrection de l'Humanité.

« Après cela, je vis une foule immense, une foule si nombreuse que personne n'aurait pu la compter ; une foule de tous les pays, de toutes les classes, de toutes les races et de toutes les langues de l'univers.

Ils étaient tous debout devant le trône et devant l'Agneau, vêtus de robes blanches et tenant des palmes à la main.

Ils criaient de toutes leurs forces : « Vive notre Dieu qui siège sur le trône, et vive l’Agneau de Dieu. »

(Jean Apoc. VII 2-12)

 

Avant que nous réunisse la Pâque Eternelle, le Christ nous unit chaque jour autour de l'autel où est offert « l'Agneau de Dieu ». Chaque Messe est à la fois « souvenir de la Passion bienheureuse et de la Résurrection » mais aussi annonce mystérieuse du triomphe définitif.

Forts de cette espérance, groupons nous pour la messe de Pâques qui devance en cette nuit la joie de la chrétienté entière.