Vous êtes ici

Secours catholique, qu’est-ce que c’est ?

24 décembre 2013
Print

Jean RODHAIN, "Secours catholique, qu’est-ce que c’est (votre main…)", MSC, n° 113 bis, novembre 1961, p. 1.

Secours Catholique, qu’est-ce que c’est ?

VOTRE MAIN

Le Secours Catholique est la main qui, de votre part

- frappe à la porte du vieillard et du malade :

- distribue aux prisonniers et aux sinistrés ;

- partage justement les secours :

- apporte le colis au Chili ou à Saïgon...

- signe les conventions internationales pour les réfugiés, les sinistrés, etc.

L’OEIL CLAIR

La presse a réclamé des tonnes de vêtements Pour ces inondés...

En réalité, ce fleuve qui déborda lentement n’a déshabillé personne.

Dans ce cas, nous osons dire : donnez plutôt ces vêtements aux misères proches de votre quartier - l’orphelinat, la Conférence de Saint-Vincent de Paul - ils en ont plus besoin que ces inondés qui ont déjà été largement secourus.

La VERITE est la première forme de la CHARITE.

LE GLOBE

Sur trois milliards d’habitants, la moitié de nos frères ne mangent pas à leur faim.

L’avion rejoint Paris à Ouagadougou en trois heures. C’est proche. Donc là où est mon « prochain ».

Pour « servir » à l’échelle du globe, la charité s’est adaptée.

Désormais 57 Secours Catholiques nationaux, réunis dans « Caritas Internationalis », travaillent ensemble au service des misères et de la faim dans le monde entier.

LE POMMIER

Plutôt que de distribuer cent pommes, il vaut mieux planter un pommier.
Fréjus, Agadir : arriver sur-le-champ, dès le sinistre signalé, cela suppose des équipes et un équipement préparé.

Apprendre à cultiver une rizière pour qu’en 1972 les enfants n’aient pas aussi faim que les parents de 1962 est plus valable que de se limiter à une distribution de riz.

Equipement - Méthode - Travail rationnel

La Charité n’est pas l’archéologie du passé ni la tasse de thé de la Charité d’hier : elle travaille pour demain.

LA TABLE

Enfin, dans cette paroisse, une table réunit régulièrement toutes les Œuvres de Charité. Elles font connaissance, elles harmonisent leur travail.

Le Secours Catholique ne fournirait-il que cette table qu’il aurait déjà rempli sa mission... L’article premier de ses statuts le charge d’harmoniser le travail de Charité.

Une foule est remplie de bons désirs. Ils ne deviennent efficients que coordonnés : c’est un travail réclamé par tous pour avoir une charité précise, moderne, efficace.

L’AUTRE VISAGE

« Prenez et mangez. ceci est Mon corps » (Mat. XXVI, 26).

« J’étais nu et vous M’avez vêtu » (Mat. XXV. 36).

Saint Martin a pris à la lettre l’une comme l’autre affirmation du même Seigneur. Et ce fut sa joie véritable de voir désormais le Seigneur présent dans chacun de ses frères.