Vous êtes ici

La fourmilière

28 août 2017
Print

Jean RODHAIN, « La fourmilière », Documents-Secours, n° 11, janvier 1965, p. 3-4.

La fourmilière

Un laïc, étranger au Secours Catholique, revenant d'un long voyage professionnel en province, me disait : « Vous ne vous rendez pas compte du total inchiffrable des travaux réalisés par vos sous-délégations dont on connaît à peine l'existence. Il y a depuis trois ans un progrès indiscutable. »

Deux jours après, un responsable diocésain me décrivait avec autant de vigueur l’envers de la tapisserie : les difficultés avec le clergé local, les réticences de certains milieux, l'insuffisance de la trésorerie.

L'un et l'autre ont raison. C’est la vie.

Regardons l'histoire d'une famille (l’histoire vraie). Relisons les Actes des Apôtres. Il n’y a que dans les cimetières que tout est en paix.

Au Concile Vatican I, il n'y avait ni machine à écrire, ni radio, ni télévision, ni « auditrices » : son secret - comme pour un Conclave - lui a conféré une auréole de majesté.

A ce Concile Vatican II, la terre entière était informée le soir même non seulement des interventions éclatantes, mais aussi du regard soucieux d'un cardinal muet et du minutage de chaque audience papale. En choisissant dans ce monticule d'indiscrétions, chacun peut à sa guise composer soit un bilan sombre, soit un bilan radieux. N'importe qui, d’ailleurs, se fabrique son bilan définitif du Concile. Il n'y en a qu'un, qui cependant connaît la question, et qui reste nuancé : c'est le Pape. Et du coup, Gribouille s'étonne que le Pape ne soit pas exactement de son avis.

Délégations diocésaines, sous-délégations, responsables paroissiaux du Secours Catholique ne forment aucun trust. C'est une fourmilière au travail, avec toutes les aventures d’une fourmilière.

Les initiatives, les inquiétudes, les cheminements de tant de fourmis sont des signes de vie.

Le Schéma XIII : « Présence de l’Église au monde actuel », n'a pas été voté. Même ceux qui ont travaillé à sa rédaction sont heureux d'avoir six mois de plus pour remettre au point ce texte. Il suffit de passer deux heures dans un confessionnal, il suffit de rester une soirée dans le bureau d’une Cité-Secours pour être saisi de la misère de ce monde actuel. Le Schéma en parlera.

Mais vous, vous l'assurez en permanence cette « Présence de l’Église au monde des plus pauvres ».

Vous êtes le Schéma XIII dans la vie.

Que cette certitude illumine pour chacun de vous cette année qui vient. Bonne Année !

Jean RODHAIN.

 

Mots clefs Jean Rodhain

Art
Don
Eau
Foi