Vous êtes ici

Ceci vous concerne

30 août 2017
Print

Jean Rodhain, « Ceci vous concerne », Documents-Secours, n° 18, avril 1967, p. 3-4.

Ceci vous concerne

Le Saint-Siège vient de donner une marque d'une exceptionnelle bienveillance à notre grande famille SECOURS-CARITAS.

L'Encyclique sur le Développement répond à tant de problèmes soulevés dans nos réunions communes au sujet du Tiers-Monde. Et cette Encyclique aborde ces problèmes avec tant de précisions qu'elle pourra vous fournir des thèmes de travail pendant plusieurs années.

Mais elle nous concerne d'une manière très spéciale. D'abord, parce qu’elle nomme expressément « Notre Caritas Internationalis » (§ 46). Et ensuite parce que le Souverain Pontife, après avoir signé de sa main cinq exemplaires du texte officiel, les a fait envoyer aux cinq responsables des Organismes nommément cités dans l'Encyclique :

- M. U THANT, secrétaire général de l’O.N.U.

- M. MAHEU, directeur général de l'U.N.E.S.C.O.

- M. SEN, directeur général de la F.A.O.

- S. Ém. le cardinal ROY, président de « Justice et Paix ».

- Mgr Jean RODHAIN, président de « Caritas Internationalis ».

Cet exemplaire vient de parvenir, 106, rue du Bac, accompagné d'une lettre de S. Ém. le cardinal Cicognani, secrétaire d'État.

C'est d'abord un privilège extraordinaire pour nous tous.

C'est ensuite une clarté : quelques-uns se demandaient parfois quelle était, parmi tant de généreuses initiatives et de multiples comités, la place du Secours Catholique et de la Caritas Internationalis. La réponse est donnée désormais d'une manière éclatante.

C'est enfin et surtout une responsabilité : le Saint-Siège désigne, aux yeux du monde entier, la Caritas Internationalis comme Organisme d'Église directement concerné par l'Encyclique.

En conclusion, le Pape expose une demande précise :

« Notre charité pour les pauvres qui sont dans le monde - et ils sont légions infinies - doit devenir plus attentive, plus active, plus généreuse. » (§ 76.)

En signant ce texte et en l'envoyant au Secrétaire général du Secours Catholique, il semble que le successeur de Pierre adresse directement cette demande à chacun d'entre nous. Quel réconfort pour vous tous.

Mgr Jean RODHAIN.