Vous êtes ici

Cher Confrère et Ami

04 septembre 2017
Print

Jean RODHAIN, « Cher confrère et Ami », Brochure de la Journée Nationale 1971, p. 1.

Cher Confrère et Ami

Cher Confrère et Ami,

Vous êtes d'une fidélité rare. Car voici la vingt-cinquième année (1946-1971) que vous accueillez régulièrement cette Journée Nationale malgré vos charges sans cesse multipliées.

Cette Journée a connu, il y a cinq ans, sa « crise-contestation », comme toute activité charitable. Mais la roue tourne vite. Ni au Pakistan, ni dans les prisons, aucun des contestataires n’est venu relayer nos équipes : le travail continue. Et, l'an dernier, la quête nationale a dépassé tous les chiffres précédents. MERCI.

Dans sa lettre au Cardinal Roy, le Pape Paul VI, avant de formuler des directives, commence par décrire les « nouvelles pauvretés » suscitées par le progrès lui-même. (Voir page 12.) C'est en face de ces nouvelles situations que le Secours Catholique doit adapter son travail.

Vingt-cinq ans, c'est l'âge de la vigueur et de la maturité : pour être plus vigoureusement au service des pauvres, toute la famille du Secours Catholique compte sur les prières et les générosités que vous susciterez le dimanche 21 novembre prochain.

Et elle vous remercie.

Jean RODHAIN,

Prêtre.