Vous êtes ici

Pourquoi nous irons à Rome en 1971

04 septembre 2017
Print

Jean RODHAIN, « Pourquoi nous irons à Rome en 1971 ", Documents-Secours, n° 29, janvier 1971, np.

Pourquoi nous irons à Rome en 1971

En 1950, les équipes du Secours Catholique sont allées en pèlerinage à Rome. Vingt ans après, beaucoup se réfèrent encore à tout ce qu'ils ont appris au cours de cette session d'études romaine.

Souvent certaines Délégations demandent une nouvelle session de ce genre. Pour vérifier le bien-fondé de ces demandes, un essai a été organisé cet été avec des représentants de plusieurs Délégations. L'expérience a été concluante, et surtout elle a permis d'éliminer ce qu'il faut éviter et de centrer le projet sur les trois buts recherchés :

1° Apprendre sur le vif ce qu'était le service des pauvres au temps de l'Église naissante : les Catacombes. Les souvenirs du diacre Laurent. Et l'esprit de pauvreté dans le cadre inchangé de saint François à Assise.

2° Demander la charité véritable en venant prier sur les tombes de Pierre et de Paul et de saint Laurent.

3° Au moment où on discute tant l'Église, lui apporter un témoignage de fidélité. Les paroles du Pape Paul VI s'adressant au Secours Catholique Français prouvent qu'il n'a pas été insensible à ce point. (Pièce jointe n° 1.)

Les équipes qui sont venues en juin à Rome préparer cette réalisation de 1971 ont insisté sur deux caractéristiques de cette session.

Primo : Son caractère de simplicité-sobriété. Tout le monde voyagera en 2ème classe et sur place on logera dans les pensions les plus économiques.

Secundo : Son but de formation. Les rencontres avec les responsables de la Curie romaine ont été pour tous une découverte. Il faudra donc préparer ce pèlerinage, avant, et sur place trouver les conférenciers spécialisés afin que, toutes fantaisies touristiques écartées, chaque jour de cette session romaine nous apprenne à mieux « servir » au retour.

Comme dans toutes les opérations de ce genre prévues au plan national, chaque Délégation reste libre d'y participer ou non.

Mgr Jean RODHAIN,

Président.