Vous êtes ici

Le carnet de Sidoine - 73-11

03 novembre 2012
Print

Jean RODHAIN, "Le carnet de Sidoine", MSC, n°246, novembre 1973, p. 15.

Le carnet de Sidoine

Question 1

- Notre paroisse est en relation depuis longtemps avec un ancien vicaire qui est parti en Mission en Afrique Noire. Il nous a décrit la terrible famine dans sa région. Nous lui avons adressé directement des mandats dont le total depuis le début de l’année dépasse 1 million ancien.. On nous reproche de ne pas passer par le 106 rue du Bac. Qu’en pense Sidoine ?

Réponse :

Primo : le Siège Social du Secours Catholique ne veut pas « accaparer » tout ce qui vit. Or le tissu constitué par les multiples relations entre paroisses de France et missionnaires dans le Tiers Monde est un tissu vivant. C’est la chaîne et la trame de la communauté chrétienne. Il n’est pas question d’absorber ce réseau, précieux comme la vie spontanée.

Secundo : un travail qui ignorerait les structures internationales serait incomplet. La communauté chrétienne de 1973 ne se limite pas à une seule paroisse et à un seul missionnaire. Le Siège Social du Secours Catholique vous représente devant l’ensemble du Sahel et auprès du Tiers Monde. Pour vous associer, vous et votre paroisse, dans ce travail d’ensemble, vous avez une occasion toute proche : la quête nationale du dimanche 18 novembre par laquelle vous êtes associés au « partage »...

Question 2

- Mon oncle, avant de mourir, m’a remis une somme assez modeste, mais à la condition expresse que je la fasse parvenir dans le Tiers Monde. Si je remets ce don au Secours Catholique, sera-t-il amputé de 20 % pour l’épiscopat ?

Réponse :

- Le prélèvement de 20 % est effectué un seul jour par an, sur une seule opération : la quête du troisième dimanche de novembre. Tous les autres dons ou versements, tout le long de l’année parviennent intégralement à leur destination sans aucun prélèvement.

Question 3

- L’augmentation du prix de l’essence atteint tous les automobilistes. Celle du mazout frappe la majorité des locataires. Ces augmentations feront rentrer des milliards de dollars dans les caisses dé certains pays du Tiers Monde. Je voudrais savoir à quoi ces pays pauvres vont employer ce fantastique enrichissement ?

Réponse :

- Je voudrais pouvoir vous répondre que ces pays pauvres qui manquent d’hôpitaux, de dispensaires et d’équipements sociaux, vent enfin consacrer ces milliards de dollars à ces besoins urgents. Hélas ! L’expérience me fait croire qu’il n’en sera rien. Elle me fait craindre que ces pays pauvres, avec ces nouveaux dollars achèteront des avions, des chars et des armes.

La charité doit pousser un cri d’angoisse devant ce scandaleux gaspillage.

Question 4

- Nous sommes une paroisse rurale sans curé. On se réunit entre laïcs chaque dimanche dans l’église. Pour le dimanche 18 novembre nous voudrions orienter notre prière commune vers l’action charitable et le Tiers Monde. Comment faire ?

Réponse :

- Envoyez une carte postale 106, rue du Bac et vous recevrez gratuitement la brochure éditée spécialement pour les célébrations de ce dimanche.

Question 5

- Vous intervenez efficacement au Sahel, je n’en doute pas.
Mais ils sont nombreux les cas où vous ne pouvez absolument pas intervenir. Cette famille roulant paisiblement sur l’autoroute sera anéantie tout à l’heure par un poids lourd. Ce commerçant honnête sera en fin d’année contraint à déposer son bilan par suite d’une concurrence massive. Ce camp de prisonniers politiques en Silésie est totalement inaccessible à tout organisme de secours.

Si vous aviez la Foi comme un grain de sénevé, vous déplaceriez les montagnes, a dit le Seigneur (Mot. XVII, 14, 21).

Pourquoi votre Secours Catholique ne mentionne-t-il pas la prière comme seul moyen d’aider ceux que vous ne pouvez atteindre ?

Réponse :

- Je ne puis rien faire de mieux que de publier votre lettre : elle nous rappellera que le dimanche 18 novembre est une journée de prières (voir page 14).

Question 6

- Ma femme et moi, avec l’accord de nos enfants (13, 11 et 6 ans) avons décidé de verser 1 % de nos revenus nets pour le Tiers Monde. Mais à la longue nous trouvons compliqué de rédiger chaque mois un chèque et de faire sans cesse la même lettre. Connaissez-vous un système simplifié ?

Réponse :

- Plusieurs familles ont adopté le système de l’ordre de virements permanents. C’est une pièce déposée à la Banque qui jusqu’à la révocation expresse par le signataire du dit ordre provoque automatiquement chaque mois, un versement au Secours Catholique de x francs pour le compte du Tiers Monde. Un modèle de formulaire vous sera adressé sur simple demande, 106, rue du Bac.

Question 7

- Au soir du 25 octobre dernier, toutes les radios avouaient que les forces armées des U.S.A. se mettaient sur le pied de guerre.
Il aurait suffi que l’interlocuteur se renfrogne une heure de plus pour que la machine de guerre avance d’un cran de plus, à la limite du dernier déclic.

Ainsi, on risque, par la décision d’un seul, de basculer dans une guerre nucléaire auprès de laquelle les guerres mondiales d’hier ne seraient que des jeux d’enfants.

Alors que partout on célèbre nos progrès, pouvez-vous m’expliquer cette folie des hommes ?

Réponse :

- Sidoine ne peut rien expliquer. Devant de telles questions, il ouvre sa Bible et dans le onzième chapitre de la Genèse (versets un à neuf) il relit l’histoire de la Tour de Babel, toujours actuelle, comme toute la Bible.