Vous êtes ici

Instrumentum laboris "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel"

04 juillet 2018
Print

Le texte est structuré en trois parties et reprend les questions sous une forme fonctionnelle par rapport au déroulement de l’Assemblée synodale d’octobre prochain, selon la méthode même du discernement : la Ière partie, liée au verbe « reconnaître », recueille en cinq chapitres et suivant différentes perspectives divers moments d’écoute de la réalité, pour faire le point sur la situation des jeunes ; la IIe partie, orientée par le verbe « interpréter », offre en quatre chapitres des clés de lecture sur les questions décisives présentées au discernement du Synode ; la IIIe partie, qui a pour objectif d’arriver à « choisir », recueille en quatre chapitres divers éléments pour aider les Pères synodaux à prendre position quant aux orientations et aux décisions à prendre.

Le texte se conclut par une attention importante donnée à la question de la sainteté, de manière à ce que l’Assemblée synodale reconnaisse en elle « le visage le plus beau de l’Église » (GE 9) et sache le proposer aujourd’hui à tous les jeunes.

INTRODUCTION

Les objectifs du Synode

1. « Prendre soin » des jeunes n’est pas une tâche facultative pour l’Église, c’est une part substantielle de sa vocation et de sa mission dans l’histoire. C’est cela qui est à la racine de l’enjeu spécifique du prochain Synode : comme le Seigneur a marché avec les disciples d’Emmaüs (cf. Lc 24, 13-35), l’Église est invitée à accompagner tous les jeunes, sans exception, vers la joie de l’amour.

Les jeunes peuvent, par leur présence et leur parole, aider l’Église à rajeunir son visage. Un fil rouge relie le Message aux jeunes du Concile Vatican II (8 décembre 1965) et le Synode des jeunes (3-28 octobre 2018), comme le Saint-Père l’a explicité dans son introduction de la Réunion Pré-synodale : « Il me vient à l’esprit le splendide Message aux jeunes du Concile Vatican II. […] C’est une invitation à chercher de nouveaux chemins et à les parcourir avec audace et confiance, en gardant le regard fixé sur Jésus et en s’ouvrant à l’Esprit Saint pour rajeunir le visage même de l’Église », en accompagnant les jeunes dans leur parcours de discernement vocationnel en ce « changement d’époque ».

(….)

Texte complet dans le pdf ci-dessous

titre documents joints