Vous êtes ici

Lettre de Noël du Père Luc Dubrulle

04 janvier 2018
Print

Noël… Dieu vient se faire pauvreté pour susciter notre contemplation, notre écoute et nos réponses.

Le mystère reste inouï. Que Dieu, riche au-delà de toute richesse, se fasse pauvre au milieu des hommes, c’est étonnant. Que Dieu, puissant au-delà de toute puissance, se fasse dépendant dans la chair d’un petit d’homme qui ne peut survivre et grandir que dans les soins de Marie et de Joseph, c’est déconcertant. Quand la richesse et la puissance s’affirment comme articulées à la pauvreté et à la dépendance, voilà qui change la donne de nos catégories spontanées.

Noël vient nous donner une espérance fondamentale. La dépendance et la vulnérabilité ne sont plus les marques d’une humanité défaillante mais au contraire les conditions de la re-création du monde selon le désir de Dieu. Et notre société se réinvente à partir de la quête du plus fragile.

Chacun sait bien comment une famille met tout en œuvre à partir de la naissance d’un petit enfant. Qui fera le compte des ennuis et des trésors qu’il convoque sans rien demander ? Une vie se réorganise à partir du plus petit.

Or ce qui se passe de manière évidente au sein des familles, Dieu en fait le principe de sa Révélation et de ce par quoi il convoque la famille humaine au chantier du vrai amour.

Frères et sœurs, entendrons-nous dans les voix et les situations des plus fragiles de nos sociétés, la voix et la présence convoquante de Dieu au chantier de reconstruction du monde dans la vérité de l’amour ?

« Vulnérabilités et fragilités contemporaines » : c’est un fil unificateur de la recherche à l’Université catholique de Lille pour que nos étudiants se construisent à partir du mystère fondamental de Noël. Et cela est une vraie espérance.

P. Luc Dubrulle

Président-Recteur délégué

Université Catholique de Lille

Être cette grande famille humaine à l’instar de la Sainte Famille, c’est ce que veut symboliser cette crèche. Elle a été fabriquée par des étudiants de la Catho au TechShop. De longues heures de créativité partagée. Elle symbolise la manière dont l’offrande de notre co-créativité constitue ce par quoi l’acte créateur et rédempteur de Dieu peut être à l’œuvre aujourd’hui. Cette crèche co-créée dans un espace de création est le signe de l’inventivité que nous avons ensemble à déployer, dans la force de Dieu, face aux vulnérabilités et fragilités contemporaines.