Vous êtes ici

L’appel de Saint Brieuc

13 novembre 2017
Print

Conférence des Evêques de France

Conseil pour les questions familiales et sociales

L’APPEL DE SAINT BRIEUC

 

Eglise qui est en France, entends le message que t’adressent de Saint Jacut de la Mer et de Saint Brieuc tes enfants qui, faisant mémoire de la pensée et de l’action du Père Lebret, ont relu l’appel de Paul VI dans son encyclique Populorum Progressio.

Quarante ans se sont écoulés et grâce soit rendue pour les hommes et les femmes qui, individuellement ou au sein d’associations et d’organisations, se sont engagés au service du développement intégral de l’homme, du développement solidaire de l’humanité. La question sociale est bien devenue mondiale.

Que la lumière de l’Evangile du Christ et la puissance de l’Esprit donnent  à tous tes enfants de continuer à marcher sur cette route et d’être ainsi fidèles à leur vocation et à ta mission prophétique :

Qu’ils repèrent les changements, les ruptures et les valeurs d’un monde devenu complexe, sécularisé, multipolaire et secoué de conflits.

Qu’ils attirent l’attention sur les carences d’une société qui n’a d’autre référence qu’elle-même, qui n’offre comme projet que la reproduction indéfinie d’un modèle occidental aux insuffisances trop connues, qui oublie que, hommes et femmes, nous ne sommes pas propriétaires de la vie : elle nous dépasse et se reçoit.

Qu’ils résistent à l’inacceptable.

Qu’ils dénoncent l’asservissement des peuples aux seuls intérêts économiques, le pouvoir incontrôlé des flux financiers, l’exploitation sans limite des ressources naturelles, la faible efficacité des régulations internationales ; la pauvreté demeure la première pollution de notre terre.

Qu’ils défendent l’ensemble des droits humains essentiels (en particulier se nourrir sur sa terre et par son travail, se former et se déplacer) et les libertés fondamentales.

Qu’ils s’engagent pour que la mondialisation mette le développement intégral de l’homme et de tout homme au centre de ses préoccupations, que les Objectifs du Millénaire pour le Développement n’en restent pas au stade des généreuses intentions, que chaque pays trouve sa juste place dans une humanité commune et solidaire où chaque personne et chaque groupe pourra répondre à ses besoins et  apporter sa contribution au débat démocratique pour concevoir ses projets de développement.

Qu’ils préservent la création et respectent la destination universelle de ses biens.

Qu’ils offrent des espaces de confiance et de circulation de la parole où se noueront de vrais dialogues.

Qu’ils convertissent leur pensée et changent leurs modes de vie pour consentir aux exigences d’un vrai partage des biens et des valeurs.

Qu’ils témoignent avec audace de ton Dieu, origine et fin de tout homme ; servir ses frères c’est habiter la justice de charité.

Le bonheur c’est être aimé - être aimé de Dieu et de ses frères. Le bonheur c’est aimer -  aimer Dieu et ses frères.

S’ouvre devant nous une terre promise de partage, de solidarité et de paix.

Heureux qui vit dans la confiance !

Jean-Charles Descubes

Archevêque de Rouen

Président du Conseil pour les questions familiales et sociales

 

 

 

7 octobre 2007 – Cathédrale Saint Etienne de Saint Brieuc

 

 

Colloque Populorum Progressio, un message pour le XXI° siècle présidé par M. le Cardinal Paul Poupard, président du Conseil pontifical de la Culture et par Mgr Lucien Fruchaud, évêque de Saint Brieuc et Tréguier