Vous êtes ici

Bienvenue à Champrosay

06 juillet 2017
Print

Jean RODHAIN, « Bienvenue à Champrosay », Bulletin de liaison du Secours Catholique, n° 29, mai 1949, p. 4.

Bienvenue à Champrosay

Comme toutes les solutions, Champrosay a ses inconvénients et ses avantages. Il a l’avantage incomparable d’être loin de Paris, de son bruit, de son agitation, de sa dispersion. Dans les années qui vont suivre, plus le Secours Catholique grandira et réalisera, plus la tentation sera forte de laisser le moteur s’emballer : ça tourne vite. Trop vite. Il sera alors urgent de réfléchir, de décanter, de vérifier dans le calme le but profond du Secours. Un témoignage de charité, c’est autre chose qu’une accumulation de réalisations. C’est une pensée conforme à celle du Seigneur. Pour la trouver, un cadre paisible et calme n’a pas de prix.

Le programme de Champrosay est différent de celui des années précédentes. A Rambouillet comme à Issy, chacun des services du Siège Social expliquait abondamment son activité. C’était nécessaire au début. Mais de plus en plus, l’axe de travail passe par la délégation. Chaque diocèse prend réellement en mains ses misères, son public, son rôle dans la charité mondiale. Voilà pourquoi à Champrosay cette année les sujets traités deviennent plus amples. Il s’agit du contact avec les mouvements. Il s’agit de voir le lendemain et l’avenir. Il est normal que les délégations prennent de plus en plus de place dans ces Journées Nationales. Les paisibles heures de contact, en dehors des conférences, ne seront pas les moins fructueuses. Ce désir du Siège Social marquera les journées de Champrosay.

Enfin et surtout un amitié se noue dans le travail. Une équipe diocésaine nouvelle « connaît » déjà par ce bulletin, et par son travail, et par sa prière, les autres équipes des autres diocèses. Elle a hâte de voir leur visage. Sans phrases romantiques, ces journées seront des journées d’amitié solide.

J.R.