Vous êtes ici

Le concile et vous

11 décembre 2013
Print

Jean RODHAIN, "Le Concile et vous", Bulletin Aumôniers Hôpitaux, 1961.

Le concile et vous

Le Souverain Pontife a demandé, pour le Concile, les prières de tous, mais particulièrement des malades.

Les malades, qui dans la Rédemption occupent une place privilégiée, sont à l’avant-garde du Corps souffrant de l’Église. Ils sont les premiers avocats, par leurs prières, en faveur des travaux du Concile.

Cependant, ils interviennent autrement aussi, et je voudrais l’expliquer. Je suis membre d’une Commission préparatoire au Concile Oecuménique. Cela pique la curiosité de beaucoup. D’autant plus que cette Commission est nouvelle, et qu’elle concerne les laïcs puisqu’elle s’intitule « Apostolat des Laïcs ». Aussi les malades -ou les infirmes- m’interrogent et s’étonnent de ne pas y être représentés. Je voudrais, sans trahir le secret du Concile, répondre à mes amis.

Le Concile rassemblera les évêques du monde entier. Chacun est le pasteur d’un diocèse : chacun a pitié de ses brebis. Comment imaginer qu’ils ne parleront pas de leurs malades et de leurs hôpitaux.

Ensuite, il suffit de consulter la liste des membres et consulteurs formant les Commissions préparatoires. Ils sont plus de 900 spécialistes. Cette liste a déjà été publiée. On y trouve des aumôniers d’hôpitaux, des spécialistes de questions médicales et hospitalières. Comment supposer qu’ils ne traiteront pas de leur propre spécialité.

Enfin, personnellement, je circule sans arrêt, je prends part à des Congrès d’aumôniers d’hôpitaux. Je participe à des réunions de malades et d’infirmes. Je ne suis pas sourd et une fois arrivé à Rome je n’ai pas le goût de devenir muet. Si je parle, si j’interviens dans les préparatifs, dans les débats, dans les rapports d’une Commission, je le fais tout rempli des confidences de vous tous. Il n’est pas possible de travailler au Concile sans rester hanté par la misère humaine. Le Concile n’est pas une administration. Ce n’est pas l’O.N.U. C’est le bloc opératoire où la misère humaine est étudiée par l’Église à la Lumière du Christ, Vous y êtes tous présents. Et participants.

Jean RODHAIN.

Mots clefs Jean Rodhain

Art
Don
Eau
Foi