Vous êtes ici

Thématique et programme

07 décembre 2013
Print

90 personnes, venues de toute la France, ont participé les 8-10 novembre 2013 à Lille au colloque de la Fondation Jean-Rodhain sur le thème : "Les fruits de Diaconia 2013. Aspects sociaux, pastoraux et théologiques."
Programme ci-dessous.

Les fruits de Diaconia 2013

Aspects sociaux, pastoraux, et théologiques.

La démarche Diaconia inaugurée depuis trois ans et qui a provoqué la rencontre nationale Diaconia 2013 (en mai 2013) a mis en branle l’Église de France et plus largement les acteurs de la solidarité pour mieux saisir la place du service du frère dans la vie et la fonction de la communauté croyante dans le monde. Après la rencontre nationale qui ne doit pas marquer l’épilogue mais la continuation d’une dynamique de renouvellement de l’Église et des relations diaconales, quels enseignements peuvent être tirés de cette démarche et des événements qu’elle a suscités ? Quelles sont les pistes de pratique et de réflexion qui semblent prometteuses pour la poursuite de cette démarche ? L’analyse du colloque vise à faire une relecture tant du point de vue des acteurs (solidarité, pastorale, catéchèse…) que de celui des universitaires invités à accompagner cette démarche (sociologues, philosophes, théologiens…). Quatre étapes jalonneront ce parcours.

En préambule au colloque, quelques lumières des enseignements de Vatican II pour aujourd’hui, en particulier Gaudium et Spes, éclaireront notre démarche (lecture des signes des temps, interprétation de l’Évangile, relecture de l’expérience et de la tradition, au service d’une réflexion commune sur les problèmes du temps présent, rôle de l’Église).

— > [*Mgr Gérard Defois : ouverture du colloque*]

— > [**Alain Thomasset : Gaudium et Spes pour relire Diaconia*]

1) Ce que disent les personnes de la situation présente.

Il s’agit dans cette partie de recueillir l’analyse des témoignages des personnes en situation de pauvreté et des témoignages des acteurs de la solidarité recueillis dans le cadre de Diaconia (cf. le travail de Gwennola Rimbaut et du groupe d’analyse des témoignages, et l’analyse quantitative faite par le CERAS). Cette partie veut être une plate-forme de départ, un examen de la situation actuelle et des défis qu’elle pose tant en termes de questions sociales qu’en termes de place de la diaconie au sein de l’Église. Le groupe « place et parole des pauvres » interviendra à ce niveau.

— > [*Betrand Hériard-Dubreuil & Pierrick Cézanne-Bert : analyse quantitative des témoignages*]

— > [*Gwennola Rimbaut : analyse qualitative des témoignages*]

— > [*Débat sur les analyses des textes remontés pour Diaconia*]

— > [*Place et Parole des Pauvres*]

— > [*Echange sur la place de la parole des pauvres*]

2) Ce que la démarche Diaconia a produit.

La démarche Diaconia constitue en soi un événement qui mérite d’être analysé dans ses effets concrets, tant dans les pratiques pastorales des diocèses, que dans les types de rencontre qu’elle a suscités. Des responsables diocésains de la solidarité nous y aideront, ainsi que des échanges entre participants (ateliers). Des personnes très investies dans la démarche au plan national ou diocésain donneront leur point de vue. Cela a-t-il mis en route une dynamique particulière et laquelle ? (synodalité, échanges bénévoles/personnes pauvres, passerelles entre secteurs, autres visions d’Église, compréhension de l’évangélisation, etc.)

— > [*Yves Michonneau relit Diaconia 2013*]

— > [*Ludovic & Marie-Dominique de Lalaubie relisent Diaconia 2013*]

— > [*Brigitte Bécard relit Diaconia 2013*]

— > [*Bernard Thibaud relit Diaconia 2013*]

— > [*Daniel Maciel relit Diaconia 2013*]

3) Les grands acquis théologiques et les résistances.

Une équipe de suivi théologique a accompagné la démarche et publié des notes théologiques. Des échanges nombreux ont eu lieu, des conférences ont été données pour penser la diaconie, des rencontres ont été organisées avec des acteurs. Quels en sont les grands acquis, les percées au plan de la réflexion théologique sur le rôle de l’Église, la place du pauvre, les dynamiques sociales… Plusieurs théologiens donneront leur analyse, et tous poursuivront l’exercice de théologie pratique. En quoi Diaconia peut-il contribuer à façonner le discours actuel et futur de la doctrine sociale de l’Église ?

— > [*Isabelle Grellier : regard protestant sur la démarche Diaconia*]

— > [*Etienne Grieu : un nouveau discours théologique sur l’engagement social ?*]

— > [*Remontées et débat avec Mathias Nebel et Marie-Laure Denès*]

— > [*Brigitte Bécard relit Diaconia 2013*]

4) Défis sociaux, économiques, politiques et ecclésiaux.

Quelles sont les défis sociaux, économiques, politiques pour demain que la démarche Diaconia a mis particulièrement en lumière. Diaconia possède aussi une dimension politique de mise en relief d’enjeux pour la société dans son ensemble. Place des pauvres, écoute de leur expérience, mais aussi relations aux pouvoirs publics, politiques sociales, etc. Dans cette dynamique sociétale, quel peut être le service de l’Église ?

— > [*Elena Lasida : défis sociaux et économiques*]

— > [*Mgr Antoine Hérouard : défis ecclésiaux*]

— > [*Multiples défis suite à Diaconia 2013*]

— > [*Maryvonne Caillaux : conclusion du colloque*]

— > [*François Soulage : conclusion du colloque*]

— > [*Mgr Gérard Defois : conclusion du colloque*]

titre documents joints