Vous êtes ici

Lettre de M l'abbé Rodhain à M. Blocq-Mascart, président de l’Entr’aide française

06 juillet 2017
Print

Jean RODHAIN, « Lettre de M l'abbé Rodhain à M. Blocq-Mascart, président de l’Entr’aide française », Bulletin de liaison du Secours Catholique, n° 26, février 1949, p. 24.

Lettre de M l'abbé Rodhain à M. Blocq-Mascart, président de l’Entr’aide française

Paris, le 31 janvier 1949

Monsieur le Président

Il y a quelques semaines je répétais au Révérend Père CHAILLET que si j'étais député je voterais des deux mains pour le maintien de l'Entr'Aide, non seulement parce que le Secours Catholique se souvient de l’aide considérable reçue grâce à elle, mais surtout pour une question de principe.

La France est formée de familles spirituelles très diverses, et même opposées. C'est un fait indiscutable. Et lorsqu'il s’agit des secours à la misère, ces tendances diverses ont besoin, pour s’équilibrer sans être faussées par la politique d’un arbitre placé sur le seul terrain des Secours. C’était le rôle de l’Entr'aide. Et c’est pourquoi, j’ai toujours considéré ce rôle comme indispensable.

Au moment où le Journal Officiel me donne un démenti, je tenais à vous le redire, Monsieur le Président, et en même temps à vous remercier personnellement pour les marques de compréhension et de sympathie que vous avez données au Secours Catholique et qu’il n'est pas près d'oublier.

En rendant hommage au travail que vous avez réalisé, et qui, suivant les traditions habituelles de notre pays, est rarement compris par ceux qui en bénéficient, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma vive reconnaissance.

Le secrétaire général

Abbé Jean RODHAIN