Vous êtes ici

La religion, c’est le Christ connu et aimé

21 août 2017
Print

Jean RODHAIN, « La religion, c'est le Christ connu et aimé », Messages du Secours Catholique, n° 87, avril 1959, p. 5-6.

La religion, c’est le Christ connu et aimé

DOUZE théologiens discutaient avec onze pédagogues sur l'adaptation du catéchisme.

Ils exposaient qu'après le Concile de Trente le catéchisme était un exposé exact et complet.

Mais l'enfant a besoin d'autre chose.

Une série de définitions ne suffisent pas à un cœur de 10 ans.

Dans plusieurs pays, une réforme nouvelle encouragée par les Evêques revient à la pédagogie de l'Évangile.

Les questions et les réponses présentent, au centre de tout, la personne du Seigneur Jésus aimant chacun jusqu'au sacrifice du Vendredi Saint et demandant à chacun d'aimer Sa présence en nos frères.

Les douze théologiens et ces onze pédagogues discutèrent ainsi savamment dans une Abbaye impressionnante, depuis l'aube jusque à Complies.

Et dans mon coin ; j'écoutais. C'était si intéressant que je pris force notes. C'était si intéressant que mon crayon fut vite fatigué. Si bien que, la nuit venue, sur la page restée blanche, je voulus, en deux phrases et huit dessins, tout résumer pour mes gentils neveux.

La direction de « Messages » a refusé mes dessins tant ils étaient enfantins, et m'a promis de les remplacer par de vraies photographies.

Mais elle a bien voulu, pour mes gentils neveux, conserver mes deux phrases. Voilà.

SIDOINE.

Dans une récente session d'études en Allemagne, un rapporteur remarquait -que si saint Pie X avait réussi à instaurer la communion fréquente, cette pratique n'aurait sa pleine réalisation que si un nouvel effort traduisait la piété eucharistique en charité fraternelle réalisée.

« Un jour de communion sans exercice de charité est une communion sans action de grâce » (Cardinal Faulhaber).

Une rééducation des fidèles ne peut se réaliser qu'à partir de l'enfant. C'est pourquoi une des Commissions de Caritas Internationalis étudie ce problème de l'initiation des enfants à la notion et à la pratique de la Charité.

Cette page est un specimen de cette adaptation du dogme à la mentalité enfantine.

J. R.