Vous êtes ici

Il y a des milliers de mages

24 août 2017
Print

Jean RODHAIN, « Il y a des milliers de mages… », Messages du Secours Catholique, n° 136, décembre 1963, p. 9.[1]

Il y a des milliers de mages

Il y a des milliers de mages qui n'ont pas suivi l'étoile : ceux qui ne l'ont pas aperçue ; ceux qui n'avaient sous la main ni or, ni myrrhe, ni encens; ceux qui avaient du travail à la maison ; on n'a pas toujours le temps de marcher à l'étoile...

Il y a des milliers de bergers qui n'ont rien vu de la Crèche : ceux qui dormaient ; ceux qui n'ont appris les événements que le lendemain, et surtout ceux qui n'ont pas pu quitter leur troupeau à garder ; on ne fait pas toujours ce qu'on veut...

Pour Noël 1963, il y a ceux qui voudraient bien ne pas venir les mains vides.

Ça les gêne de préparer leur réveillon en songeant au vieillard solitaire. C'est une ombre sur la joie de Noël de savoir tant de jeunes derrière des barreaux.

Mais comment porter un colis en prison ? On ne fait pas toujours ce qu'on veut.

Mais comment choisir parmi tous les vieillards de l'hospice ? On n'a pas toujours le temps pour ces marches et ces démarches.

Vous donniez chaque année pour les colis des Petits Frères des Pauvres, ou de l'Armée du Salut, ou de la paroisse ? Bravo ! Continuez...

Vous cherchiez une occasion nouvelle. La voici :

Le SECOURS CATHOLIQUE a commencé la fabrication de MILLIERS de « COLIS-ÉTOILE » pour les PRISONS, les ENFANTS, les MALADES, les VIEILLARDS.

Cette fabrication s'amplifiera, cette distribution se poursuivra dans la mesure où vous serez un donateur.

Un donateur royal - comme un roi mage - de plusieurs colis.

Un donateur caché - comme le berger sans nom - d'une parcelle de colis.

Tournez la page - au verso- cette OPÉRATION ÉTOILE vous est expliquée.

Et si vous rêvez de réformer l'univers (qui en a besoin) et d'améliorer les lois sociales (ce qui serait excellent), ne méprisez pas cette humble manutention de prosaïques colis. Le Maître de l'Univers, le Verbe détenteur de toute sagesse et de toute science, le Christ en personne n'a pas dédaigné, au soir de son Incarnation, de déranger parmi les astres immuables, une étoile, pour accepter, sans discours, les présents très matériels des bergers et des mages. Noël, c'est le Seigneur-Jésus présent. Noël, c'est le même Seigneur-Jésus présent sous la figure de l'enfant, du malade, du captif, du vieillard de ce mois de décembre 1963 : NOËL.

 

[1] Article non signé mais formellement identifié JR par Françoise Mallebay.