Vous êtes ici

Petite horloge d'un coeur naïf

31 août 2017
Print

Jean RODHAIN, « Petite horloge d'un cœur naïf », Messages du Secours Catholique, n° 196, avril 1969, p. 10‑11.[1]

Petite horloge d'un cœur naïf

Pour vous souhaiter de joyeuses Pâques, Sidoine a longuement regardé les aiguilles de sa grosse horloge.

Et son cœur naïf mais exact a ainsi minuté ses vœux dans un seul tour de cadran.

3 h. du matin

Pour le malade, c’est l’heure la plus longue. Le sommeil est parti. Il n’y aura pas d’infirmière avant le jour. Opération quel jour ? Solitude. On compte les heures.

On compte depuis combien de jours on n’a pas reçu « ma visite »...

6 h.

C’est l’heure de l’Angelus. Le ramasseur de poubelles a droit à son tintamarre. La radio a le droit de brailler à cette heure dans tous les étages. Mais à la demande d’un paroissien grincheux la gracieuse cloche qui depuis mille ans tintait au clocher s’est tue. Demain le grincheux exigera aussi la suppression du clocher, trop dominant.

Et après-demain il exigera la suppression de l’église aussi. Il n’y a pas de raison de s’arrêter ......

7 h.

C’est l'heure où s’entrouvre en Europe l’œillet d’Inde. Le pissenlit l’a précédé à 6 h.

Le mouron rouge se fermera à 14 h. et le liseron à 16h.

Les fleurs sont exactes au cadran du soleil.

Suis-je exact à offrir des fleurs à l’heure qu’il faut ?

8 h 32

C’est l’heure du train pour Marseille. Je serai exact. La S.N.C.F. n’attend pas.

Alors pourquoi faire attendre mes amis ? L’heure juste est due en justice...

L’exactitude est la première des charités.

11 h.

Ouvrier de la onzième heure ? On ricane toujours devant les retardataires, les ratés, les malchanceux.

Le monde ricane.

Et la locution « ouvrier de la 11ème heure » vient de l’Évangile (Jean XIV, 17) quand le Christ récompense ceux que l’on n’a pu embaucher qu’à la 11ème heure : les chômeurs, les ratés, les malchanceux.

Et moi, je les regarde comment ?

11 h 06

Le cœur bat 75 fois par minute. Donc aujourd’hui, depuis minuit mon cœur vient de battre 50.000 fois régulièrement, sans que j’y prête attention. Et tous les cœurs autour de moi : 50.000 fois.

Et j'aime mon prochain de tout mon cœur. Suis-je à ce rythme, accordé, synchronisé ?

50.000 fois. Et la journée n’est pas encore à sa moitié ...

Midi

« Démon de midi" ». Ce n’est pas seulement le titre d'un roman de 1920. Il y a 2.000 ans le psalmiste avait peur de cette fatigue du milieu du jour. La mère de famille après sa matinée de ménage. Le chauffeur à son camion depuis l’aube. La dactylo enfermée dans le bureau ! Milieu du jour.

Il y a des démons de la fatigue. Où sont les anges du sourire ? Les anges de midi , pourquoi pas ?

12 h 30

Bon appétit. Préparez la table et le couvert.

Ajoutez une assiette pour le Biafra.

14 h.

Suis-je pour mes amis un ami de toutes les heures ?

15 h.

« Or c’était la 3ème heure.

Et ils le crucifièrent »

(Marc - XV - 25)

Vendredi Saint : 4 Avril

L’heure de la plus grande des Charités.

15 h 55

Il est moins cinq. L’heure approche ; depuis ce matin sur les belles routes de France, toutes les 5 minutes, un accident grave. En 1968, la moyenne quotidienne a été de 38 morts et 876 blessés. Ca peut m'arriver. Il est toujours « moins cinq ». Disque S.O.S. (voir page 7).

18 h

Journée finie. Le commerçant, l’ouvrier, l’industriel ont aujourd’hui travaillé 2 heures 14 minutes pour l’État. Leurs impôts serviront à tout ce que vous savez.

Est-ce que je donne, par an, 2 h 14 minutes de mon salaire pour le Tiers Monde, ou pour ceux de mon quartier ?

20 h 30

C’est l’heure de la télé. En moyenne chaque jour j’y passe une heure et demie. En 50 ans de ma vie, cela fera trois années entières de mon existence assis devant des images que j’absorbe.

Ni au XIXe ni au Ve siècle, aucun humain n’a passé trois ans de sa vie comme ça. Quand j’arriverai devant Saint Pierre et que je dirai n’avoir pas eu le temps de faire ceci - ou cela - je verrai sur mon bilan : 3 ans 4 mois et 12 jours devant sa télé...

22 h.

Aux antipodes que se passe-t-il ? Dans le satellite Apollo 37 qui survole à cette heure les antipodes, les cosmonautes avalent leur ration.

Et à cette heure la moitié de l’humanité, au grand soleil, cherche sa ration de riz et de pain.....

23 h.

Il fait tout à fait nuit.

Les heures de la journée sont comme des poussières, tombées à terre.

Il reste le souvenir.

Il reste ce que je présenterai dans la balance du dernier jour.

Car on sera jugé sur la Charité. Et ça tient à si peu de chose. Et chacun est si près d’y arriver.

C’est le soir que l’on commence à comprendre et entendre Celui qui est plus proche que tous les autres.

Minuit

« Reste avec nous, Seigneur, car il se fait tard »

(Luc XXIV - 29)

(Évangile du Lundi de Pâques 7 Avril 1969.)

 


[1] Article non signé, mais formellement identifié Jean Rodhain par Françoise Mallebay.

Mots clefs Jean Rodhain

Art
Don
Eau
Foi