Vous êtes ici

Savoir apprendre

04 septembre 2017
Print

Jean RODHAIN, « Savoir apprendre : manuel d'embauchage des bénévoles », 4ème édition, 16 décembre 1971, 3 CO 230/1251

Savoir apprendre

Manuel d'embauchage des bénévoles

C'est un signe de vieillesse que de radoter : à un certain âge on risque de remâcher sans cesse les mêmes questions.

Reste jeune, au contraire, celui qui continuellement cherche à apprendre, qui est avide d'écouter un homme de métier parler de son métier, qui reste curieux de tout ce qu'il ignore.

Voilà pourquoi lorsque je rencontre un Délégué, je lui demande d'abord quel livre sérieux il vient de lire. Voilà pourquoi dans le programme d'une journée dite d'études, je cherche d'abord si on a vraiment invité un spécialiste pour parler de sa spécialité, sinon pendant cette journée on rabâchera complaisamment les mêmes redites.

On va étudier cet hiver le problème des bénévoles.

Il y a une première méthode, facile, qui consiste à dire : on a besoin de bénévoles, et partant de ce besoin, on exposera les motifs et les conditions de cet embauchage : chacun a assez d'expériences pour traiter abondamment de la question sous cet angle. On se contentera alors de ruminer tout ce que l'on sait déjà. Comme tout travail facile, il ne produira pas de fruit.

Mais il y a une autre manière de regarder le problème : c'est de considérer les âmes en général et le besoin qu'elles ont d'être initiées au bénévolat.

Le Seigneur Jésus aurait pu, à coup de miracles, convertir le monde : il n'avait besoin de personne. Cependant il a voulu appeler, susciter, éveiller, préparer des bénévoles. Nous découvrirons ceci à la condition de « travailler » l'Évangile. Une heure de recherche nous fera voir le bénévolat sous un angle tout à fait différent de nos petites idées toutes faites.

Si nous ne travaillons pas l'Évangile, nous ne ferons que rabâcher des phrases sèchement et étroitement humaines.

L'Évangile est une source d'eau vive.

Mgr Jean RODHAIN

 

N.B. En pièce jointe : un petit exercice de travail sur ce thème : « Tout l'Évangile est un manuel d'embauchage de bénévoles ».

Texte établi par Mgr Jean RODHAIN (4° édition) le 16 Décembre 1971

Réflexion évangélique pour l'ENGAGEMENT DES BÉNÉVOLES

 

Un petit exercice de travail sur ce thème :

« Tout l'Évangile est un manuel d'embauchage des bénévoles ».

 

1) Ces bénévoles existent et ils attendent.

            - « Pourquoi restez-vous ici sans rien faire » ? dit le Christ.

                        « Parce que jusqu'ici personne ne nous a embauchés ».

Matthieu XX, 6-7

            - Zachée guettant sur son sycomore.

Luc XIX, 1-10

2) Variété dans l’embauchage des bénévoles.

- Tantôt un appel direct et bref :

« Suivez-moi, je vous ferai pêcheur d'hommes ».

Matthieu III, 18

"Suis-moi ».

Matthieu IX, 9

- Tantôt un appel avec longues recommandations.

Consignes minutieuses aux disciples choisis : 37 versets.

Matthieu X, 5-42

- Certains ont besoin d'être bousculés au départ.

« Je n'ai personne pour me jeter dans la piscine ».

Jean V, 7

- D'autres ont besoin d'une occasion imprévue et contraignante.

« Ils contraignirent Simon de Cyrène à porter sa croix ».

Matthieu XXVII, 32

- D'autres surgissent à l'improviste.

Joseph d'Arimathie, l'inconnu de l'Évangile.

Luc XXIII, 50-53

- D'autres ont été préparés dans le secret.

« Lorsque tu étais sous le figuier, je t'ai vu ».

Jean I, 48

- D'autres sont embauchés par décision de l'Église. Les sept premiers Diacres : On choisit... On les présenta aux Apôtres, etc...

Actes VI, 1-6

3) La préparation du bénévole.

- Ce qui éveille le bénévole, c'est le témoignage.

Il leur dit : « Venez et voyez ».

Jean 1, 39

- Ce qui éveille le bénévole, c'est le contact avec la misère.

Il leur dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ».

Marc VI, 37

Ceci avant la multiplication des pains afin que ces bénévoles comparent le grand nombre des gens à nourrir avec le petit nombre de pains disponibles.

 

4) Les dispositions des bénévoles.

- Les bénévoles sont parfois timides.

Nicodème vint à Jésus « de nuit ».

Jean 111, 2

- Les bénévoles sont parfois mal partis.

Les fils de Zébédée réclament les premières places. Mais après avoir scandalisé par leurs prétentions, ces fils de Zébédée, Jacques et Jean, finiront Apôtres et Martyrs.

Matthieu XX, 20

- Les bénévoles sont parfois inattendus.

La Samaritaine en était à son 6ème amant. « Et beaucoup crurent grâce à la parole de cette Samaritaine ».

Jean IV, 41

- Les bénévoles rescapées et bienfaitrices.

Il faisait route... et les Douze avec Lui, et certaines femmes qui avaient été guéries d'esprits mauvais et de maladies : Marie de Magdala, de qui sept démons étaient sortis, et Jeanne, femme de Chouza, intendant d'Hérode, et Suzanne et bien d'autres, qui les assistaient de leurs biens.

Luc VIII, 1-3

- Les bénévoles inconscients.

Ceux qui servent, mais ne se rendent pas compte qu'en servant le pauvre, c'est Dieu qu'ils servent. La surprise des justes récompensés : « Seigneur, quand donc t'avons-nous nourri » ?

Et le Roi leur répondra : « Dans la mesure où vous l'avez fait au plus petit d'entre mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait ».                                        Matthieu XXV, 34-46

5) Les difficultés du bénévole.

- Le bénévole sera impopulaire.

« Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haÏ avant vous".

Jean XV, 18

- Les bénévoles retardataires.

Le fils invité à travailler dans la vigne répondit : « Je ne veux pas ».

Plus tard, pris de remords, il y alla.

Matthieu XXI, 28-32

- Bénévoles à tout faire

Joseph Barnabé

Actes IV, 36-37

Siméon Niger et Lucius de Cyrène (Antioche)

XII, 1

Judas barsabbus et Silas de Jérusalem

XV, 22

Timothée de Lystres

XVI, 1

Crispus et Justus de Corinthe

XVIII, 5-9

Apollos et Eraste d'Ephèse

XVIII, 24-28

Sopotros de Beree, Aristarque et Secundus de Salonique Gaius, de Doberes ; Tychique et Trophime d'Asie

XX,1-5

Phébée, Epénète, Marie, Andronicus, Junie, Lucius, Jason, Sosipatros, Tertius, Eraste, Quartus, Ampliatus, Urbain, Apelle, Stachys, Aristobule, Hérodion, Narcisse, Tryphène, Tryphose, Persis, Rufus, Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, Philologue, Julie, Nérée, Olympas

Romain XVI

Stephanas, Fortunatus, Achaïcus, Aquilas, Prisca

1 Corinthiens XVI

Tychique, Onésime, Aristarque, Justus, Epaphras, Démas, Nymphas, Archippe

Colossiens IV

Silvain, Prisca, Aquilas, Onésiphore, Eraste, trophime, Eubule, Pudens Lin, Claudia

2 Timothée IV

Artémas, Zénos et Apollos

Tite II

Philémon, Apphia, Archippe

Philémon I

Epaphras, Elue, Gaïus

Ep. de St Jean

 

Ce fourmillement de noms dans l'Écriture Sainte ne prouve-t-il pas le nombre de disciples dont le travail bénévole est si connu qu'ils sont désignés sans indication de rues ni de numéros...

Avions-nous pris l'habitude jusqu'ici d'éplucher ainsi les textes sacrés et de noter cette densité de bénévoles ?

 

 

6) Les mystères de l’embauchage.

 

- Saül, le persécuteur, approuvait le meurtre d'Étienne

C'est l'opposé d'un bénévole.

- Mais Étienne priait pour les persécuteurs.

Actes VII, 55

- Et cela finit par le patron des bénévoles : Paul.

La prière introduit ici un élément qui met en défaut nos techniques technicantes devant qui nous restons idolâtres.

Conclusion

L'Évangile est source de jeunesse parce que source d'eau vive.

Jean RODHAIN