Vous êtes ici

Le carnet de Sidoine. Charité et politique - 72-11

15 février 2013
Print

Jean RODHAIN, « Le carnet de Sidoine. Charité et politique », Messages du Secours Catholique, n° 235, novembre 1972, p. 2.

Le carnet de Sidoine. Charité et politique

Petite parabole

Le Conseil municipal de Marencourt-les-Potiers vient de voter un prélèvement de 1 % sur le budget communal pour l’aide au Tiers-Monde. Le Préfet a aussitôt interrogé le tribunal administratif : la décision est régulière. Du coup, cinq communes du même canton vont prendre la même mesure. Aussitôt le député du coin se demande s’il ne devrait pas inscrire ce 1 % sur son prochain programme électoral. Les deux journaux locaux commentent longuement la décision de Marencourt.

Vraiment, le développement fait son entrée sur le plan de la politique locale.

Cela a curieusement commencé, d’ailleurs. Ce sont des gamins de Marencourt-les-Potiers qui ont un beau soir d’hiver pris feu pour un puits à creuser en Haute-Volta. On ne sait plus au juste si c’est leur ancien curé parti là-bas au titre de Fidei Donum, ou bien la Campagne Kilomètres de Soleil qui leur a donné cette idée. Mais comme dans le pays les gens sont têtus dès le berceau, les enfants ont fini par réussir une Micro-réalisation. Pour cela, ils ont vendu des vieux papiers (ça rapporte bien) et élevé des hamsters (ça ne rapporte guère).

Les familles furent satisfaites de voir leurs greniers débarrassés des vieux journaux, mais beaucoup moins satisfaites de l’odeur persistante des hamsters. Au bout d’un an, quelques parents, à la fois très fiers des remerciements arrivés de Ouagadougou, mais un peu agacés des revendications grandissantes des enfants, décidèrent de contribuer à l’opération en versant à la fin de l’année 1 % de leur revenu net. Deux ans après, la moitié des familles étaient gagnées par la contagion.

Aussi quand l’adjoint au maire proposa que la commune marque son intérêt au Tiers-Monde, la majorité du Conseil municipal était acquise d’avance.

Il ne s’agit plus de simple dépannage : le vrai partage, c’est tout autre chose.

La formation des consciences prépare les électeurs de l’an 2000.

La charité d’aujourd’hui, c’est la politique de demain.

SIDOINE.

Mots clefs Jean Rodhain

Art
Don
Eau
Foi