Vous êtes ici

Le carnet de Sidoine - 73-09

03 novembre 2012
Print

Jean RODHAIN, "Le carnet de Sidoine", MSC, n°244, septembre 1973, p. 2.

Le carnet de Sidoine

Question 1

- Je serais curieux de savoir comment vos lecteurs ont réagi après la publication dans votre journal d’une déclaration de l’évêque de Verdun contre la bombe atomique française. Combien ayez-vous reçu de lettres de protestation ? Combien de lettres d’approbation ? Je pose la question à Sidoine mais sans espoir, car la rédaction se retranchera derrière le « secret professionnel ».

Réponse :

- Sidoine a obtenu sans aucune difficulté communication de tout le courrier concernant ce texte. Et il se fait un devoir de vous préciser le bilan au 5 septembre

Primo : Nombre de lettres de protestation avec désabonnement : 8

Nombre de lettres de protestation sans désabonnement : 50

Total : 58

Secundo : Nombre de lettres d’approbation (une seule) : 1

A cette statistique, il faut ajouter une remarque : la plupart des lettres de protestation sont rédigées sans esprit polémique et avec des arguments si sérieux qu’ils ont vivement impressionné la rédaction de « Messages ».

Question 2

- Nous recevons, pour la sécheresse en Afrique, un appel provenant d’une nouvelle œuvre intitulée « Les Frères d’Espérance », Mais leur tract ne comporte aucune signature. On n’indique pas les noms des responsable. Sidoine peut-il nous renseigner ?

Réponse :

- « Messages » cite régulièrement celles des œuvres sérieuses qui ont fait leurs preuves. Ainsi, dans le numéro de juillet, une demi-page était consacrée à la Croix-Rouge française, et dans ce numéro un article entier expose le fonctionnement des Equipes Saint-Vincent (p 15).

Nous citons les organismes qui publient la liste de leurs responsables et que nous avons vus à l’œuvre dans toutes les régions du Tiers-Monde. Or, ce n’est pas le cas pour l’œuvre en question. On ignore les noms des personnalités qui font partie de son Comité. Et jamais, jusqu’ici, nous n’avons eu l’occasion de rencontrer ses représentants ni en Afrique, ni au Vietnam.

Question 3

- « Messages » du mois de mai a, en page une, reproduit la photo d’une Vierge en bois sculpté se trouvant à Saint-Ilan en l’attribuant à un sculpteur africain. Or, si les deux enfants blottis sous le manteau de la Vierge semblent avoir une silhouette africaine, l’ensemble de la sculpture ne me paraît présenter aucun « style » africain. Sidoine pourrait-il faire une enquête ?

Réponse :

- Sidoine a fait une enquête. La statue est due au ciseau d’une Française : Mlle Huguette Nicolas, de Thènes-les-Vans, en Ardèche. L’auteur de la légende de mai 73 a fait une erreur… géographique.

Question 4

Je m’étonne qu’en plein XX° siècle, il y ait encore des pays souffrant de la soif et de la sécheresse. Ne sommes-nous pas à l’âge atomique et de la marche sur la lune ? L’humanité arrivée à son apogée scientifique devrait donc avoir maîtrisé les éléments. Pourquoi donc cette sécheresse du Sahel ?

Réponse :

- Vous parlez comme les vieillards radotants de la tour de Babel qui se croyaient arrivés à l’apogée de la technique. Or, en 1973, la mortalité humaine est identique à celle du temps d’Abraham : 100 % des hommes sont mortels. Le reste n’est que détail puéril et l’humanité n’a rien maîtrisé du tout : regardez la mappemonde actuelle...

Question 5

- Cette sécheresse en Afrique m’empêche de dormir. Et autour de moi ça ne va pas mieux. Ma belle-sœur me boude depuis quatre mois déjà. Et l’épicier me regarde d’un drôle d’air. J’ai l’impression que dans le quartier on ne m’aime pas. Est-ce que le Secours Catholique ne pourrait pas entreprendre une campagne pour changer tous ces gens ?

Réponse :

- Allez dans une prairie, cueillez des fleurs des champs. Respirez l’air des montagnes. Essayez de regarder les lézards et d’écouter votre chien. Fréquentez des enfants, entre cinq et dix ans de préférence. Et surtout ne pensez pas à vous-même : la recette est infaillible.

Question 6

- Mes amis ont reçu des tracts multicolores imprimés à Nancy et signés « Clément XV ». Certains de ces tracts (couleur verte) lancent des excommunications contre des évêques français. D’autres tracts (couleur rouge) attaquent d’une manière bassement ordurière le Pape Paul VI. Sidoine peut-il nous dire qui est ce Clément XV et ce qu’il faut penser de ces tracts ?

Réponse :

Primo. - L’individu qui s’affuble du nom de Clément XV s’appelle de son vrai nom Michel Collin. C’est « un religieux à qui l’Église a dû demander pour des raisons graves, de ne plus exercer son ministère ».

Secundo. - Au sujet de ces tracts, le Conseil permanent de l’Épiscopat français a publié cet été un communiqué qui a pour titre : « A propos d’une odieuse campagne » et qui se termine par ces lignes :
« Devant ces calomnies, qui mettent en cause, outre le Souverain Pontife que nous vénérons, certains membres de la hiérarchie ou du clergé, nous exprimons publiquement notre indignation, assuré que ce tissu de stupides mensonges ne pourra que susciter la plus totale réprobation ».

SIDOINE