Vous êtes ici

Le Noël des prêtres âgés

24 octobre 2012
Print

"Le Noël des prêtres âgés", MSC, n° 268, décembre 1975, p. 12.

Le Noël des prêtres âgés

L’an dernier, sur l’initiative de « France Catholique - Ecclesia » dans la préparation de Noël, « Messages » a présenté la situation de certains prêtres âgés et isolés.
On avait évoqué la solitude du curé de campagne rentrant après la messe de minuit dans son presbytère mal chauffé et loin de tant de familles en fête ce jour-là. On avait souligné le grand âge, l’isolement. Mais, par discrétion, on n’avait rien précisé de plus. Certains optimistes affirmaient d’ailleurs, qu’à notre époque tous les problèmes matériels étaient parfaitement résolus et que ce serait faire preuve d’aveuglement si on évoquait à ce propos des problèmes qui relevaient de la justice.

Or il n’y a rien de tel que les faits. Et les faits prouvent que nous avons été trop discrets.
Après Noël de l’an dernier nous avons voulu répartir ce que le bon public nous avait confié pour ce but précis. Comme le clergé n’a pas l’habitude de se plaindre, il a fallu faire une enquête. J’ai sous les yeux une liasse de réponses. Il y a le curé de 77 ans dans une paroisse rurale minuscule sans aucun casuel. Impossible de s’abonner à un journal. Il y a le prêtre presque aveugle dans un presbytère sans chauffage. Il y a le vieux missionnaire qui après 40 ans d’Afrique soigne comme il peut son paludisme dans une très pauvre paroisse. Il y a dans tel diocèse tout un groupe de vieux prêtres dont aucun ne reçoit l’équivalent du SMIG.
On peut faire des rapports brillants et m’opposer des objections éloquentes : cela ne m’impressionnera plus. Les faits précis sont là.
Seulement, comme toujours, on ne prête pas attention à ceux qui sont discrets.
Aussi, cette année, nous continuons et notre enquête et notre appel : n’oublions pas tant de presbytères silencieux...La réponse dépasse, bien entendu, les dimensions d’un colis…

J. R.